Avis sur

Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX

Evaluation générale (18): Evaluation totale Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX

8 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 21.480,00 EUR à 29.990,00 EUR  

Tous les avis sur Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


ce n'est pas une routière

3  21.04.2004 (22.04.2004)

Avantages:
partie mécanique ; facilité de chargement

Inconvénients:
fragilité des garnitures; sièges inconfortables ;

Recommandable: Non 

toto94toto

Plus à mon sujet:

Membre depuis:21.04.2004

Avis:1

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 3 membres de Ciao en moyenne: inintéressant

UPDATE Suite aux commentaires suscités par mon avis

J’insiste sur le fait que je n’ai tenu compte que d’une utilisation routière pour rédiger cet avis. Cela est bien précisé au début. Pour les capacités de franchissement, vous pouvez soit les tester par vous-même soit vous reporter aux essais réalisés tels que parus, entre autres, dans :
Auto verte no 263
4*4 magazine no 259 et 260
Les notes attribuées ne concernent donc en aucune façon le TT.


Cet avis a été écrit en toute impartialité (partialité n’est pas un synonyme de plagiat) et vise à informer les personnes potentiellement intéressées par l’acquisition d’un land cruiser. L’achat d’un véhicule étant un gros poste budgétaire, l’avis d’un utilisateur régulier ne me semble pas négligeable dans cette prise de décision.

Pour finir, une remarque générale concernant l’info. qui circule sur internet appliquée aux commentateurs de mon avis :

1. il suffit que le premier commentaire me taxe de plagiat pour que les commentaires suivants reprennent ce terme.

2. Je précise que je suis l'auteur de l'avis que vous considerez comme étant l'original.

3. mon véhicule est le JTEBZ29J700018772 ; quels sont les numéros de série de ceux de mes commentateurs ?

Restez donc cool, ce n’est que l’avis d’un utilisateur parmi des milliers. D’ailleurs, si vous voulez un conseil avant une acquisition, le mieux est d’en discuter avec les utilisateurs que vous croiserez.

--------------------------------------------------------------------

Land Cruiser VX D4D 5 portes

Toyota a présenté son dernier Land-Cruiser comme un véhicule polyvalent aussi performant en franchissement qu’agréable sur route. Mon opinion au bout de 8 mois et 26 000km est que l’agrément en utilisation routière est très loin de ce qu’il devrait être pour un véhicule de plus de 35 000 euros. Quant au franchissement, le véhicule est trop récent pour s’y aventurer.

Il me semble pertinent, dans cette synthèse, de souligner les points qui me semblent difficilement compatibles avec l’objectif majeur qui sera demandé par la majorité d’entre nous : l’utilisation routière.

Le choix du modèle se fait par élimination

Toyota est incapable de fournir un GPS en option et met son modèle haut de gamme (VXE), indissociable de la boite automatique, du GPS et du toit ouvrant, au même tarif que le X5.

La boite automatique , si critiquée pour sa lenteur, a été le critère d’élimination du VXE en faveur du VX et sa boite manuelle à 5 rapports quitte à se passer du GPS et du toit ouvrant.

Le modèle 5 portes a été préféré au châssis court 3 portes tant pour la capacité et la facilité d’accès du coffre que pour l’accessibilité aux places arrières qui est déplorable dans la version 3 portes.

Options : radar de recul ; peinture métallisée.
Coût du VX hors remise dans cette configuration: 38 665 euros.


Les premiers kilomètres, tels que vous pouvez les faire en essayant le véhicule sont quasi parfaits. Aucun défaut n’est visible.

Mécanique
Moteur D4D: petit manque de couple. Les rétrogradages sont fréquents.
Boite : un peu lente mais précise et bien étagée.

Conduite
Excellente habitabilité.
Position agréable, en hauteur.
Rayon de braquage correct.
Visibilité correcte.
Freinage correct

Bruit moteur et aérodynamique présent mais acceptable.

Tenue de route : globalement correcte. Mais, il est illusoire de penser conduire d’une main en toute sécurité. La direction est floue. Généralement l’usage de l’accélérateur, redonnant un peu de retour d’informations au volant, évitera les imprécisions de trajectoire. De plus, rester vigilant pour corriger très tôt les petites dérivations surtout en roulant sur des couloirs de circulation étroits.
Attention à amorcer tôt les virages et ne pas hésiter à y accélérer pour compenser ce flou.
Bien sur, avec le plein et des passagers, le Land est encore un peu plus pataud.

Autonomie : appréciable environ 750km. Eviter de confondre ouverture du capot et de trappe de réservoir.

Consommation hors agglomération entre 9,5 et 11l

Eclairage : correct sans plus.


La désillusion s’installe et progresse avec les kilomètres

Radar de recul
Pratique, sans plus, car il est facilement pris en défaut : Toyota ne monte que 2 capteurs, un à chaque extrémité du pare-choc ; la zone centrale n’est donc pas couverte. Un obstacle au milieu du véhicule est indétectable. Si l’obstacle est visible, comme un arbre, il faudra se fier à la vue, si l’obstacle est invisible, car trop bas, c’est votre pare-choc qui servira de radar. Conclusion : très mauvaise conception (il aurait suffi, comme BMW, de mettre 4 capteurs). De plus un capteur se déboite ; le karcher ferait-il mauvais ménage avec le plastique du pare-choc ?

Ergonomie : on s’aperçoit très vite que ce n’est pas le principal souci du constructeur.

Ordinateur de bord : Sa manipulation n’est pas pratique. 2 fonctions intéressantes : l’autonomie et la consommation. Par contre, il n’a pas la décence de signaler visuellement ou par un signal sonore, une température inférieure à 0°. Quant à la température indiquée au démarrage doit être optimiste car elle baisse de 3 à 4 degrés au fur et à mesure que le moteur chauffe.

Les boutons de la console centrale ne présentent aucun repère tactile, ils sont lisses et, sans parler de l’utilisation du système audio, toute manipulation, comme le réglage du chauffage, oblige à quitter la route des yeux. Je reviendrai sur la nécessité de régler le chauffage.

Il en va de même pour les commandes électriques des 4 vitres : le plus souvent, au début, on baisse la vitre arrière au lieu de la vitre avant. Et on commande le verrouillage central au lieu de la vitre conducteur.

Les rétroviseurs extérieurs à grand champ donnent une fausse appréciation des distances à laquelle on s’habitue assez vite, mais les rabattre de nuit, comme à l’entrée d’un parking souterrain pour éviter de les frotter, relève de l’exploit : la commande est petite, basse, et derrière le volant. Elle n’est même pas rétro-éclairée. Par contre, le gros bouton de « Power Heat », qui par définition ne s’utilise qu’au démarrage, est, lui, rétro-éclairé. Toyota se serait-il trompé dans les cablages ?

Les anti-brouillards ont une commande absurde et dangereuse par rotation de la commande général des feux : attention à ne pas vous retrouver en feux de stationnement en roulant dans le brouillard …

Le rangement entre les sièges avant se résume à un volume cubique, on ne peut donc qu’entasser. Accès difficile car situé très en arrière.
La boite à gants est par contre vaste et pratique.

Facilité de chargement : le 5 portes a un gros avantage si un obstacle empêche l’ouverture du hayon arrière. Il est possible d’avoir accès au coffre en rabattant les sièges arrières d’une main, comme le dit le constructeur. Mais, la manipulation des sièges arrières n’est pas aussi simple qu’il nous le fait croire. D’une part, l’action conjointe des deux mains est indispensable pour les relever, d’autre part si le siège avant est trop reculé le dossier du siège arrière vient buter dessus quand on le replie.
Le cache bagages souple est basique mais pratique et d’utilisation simple. Il n’est pas conçu pour supporter des charges.

Agrément d’utilisation

Les sièges : le gros problème qui se résume par inconfortables et fragiles.

Siège conducteur : réglage facile (assise et soutien lombaire). Trouver une bonne position grâce à la colonne de direction réglable ne présente aucune difficulté. Par contre les mains glissent sur le volant, d’autant que la garniture (cuir ?) de ce dernier s’use prématurément aux zones de frottement. Nous reverrons ces problèmes d’usure des matériaux.

Le maintien du siège est indigent, il est très ferme, sensation qui ne s’estompera jamais, contrairement à ce qui se fait chez BMW ou Mercédes. Je me permets la comparaison car ces 2 marques ont des modèles dans cette gamme de prix.

Siège passager : LE CALVAIRE
Aussi ferme et sans maintien que celui du conducteur, il ne dispose que d’un seul réglage : l’inclinaison du dossier. Au fil des kms douleurs des cuisses et du dos assurées.

Etonnamment, les places arrières sont bien plus confortables ; en outre, leur accès est aisé du moins en version 5 portes.

Chauffage Aération.
Il est impossible de rouler avec les seules vitres arrières baissées : hyper pression dans l’habitacle. Les vitres avant ou les 4 vitres baissées ne sont pas non plus la solution du fait du bruit engendré.

Par contre il est très agréable de rouler les deux custodes arrières ouvertes (à prévoir avant le départ).

Hors climatisation, la température du débit d’air est sujette à de brutales et durables variations en fonction des descentes ou des montées nécessitant d’adapter grosso modo le thermostat, à chaque déclivité durable.

Climatisation très correcte. Le mode automatique peut entraîner la mise en marche du ventilateur à son régime maximum, il faudra alors passer en manuel car son bruit est envahissant.

Qualité des matériaux intérieurs : ZERO
Cela peut sembler extrémiste mais pourtant :
Nous avons vu que la garniture de volant s’usait. Continuons.

Les garnitures velours s’usent prématurément aux zones de frottement (accoudoirs, assises des sièges). Je rappelle que ce véhicule a 26 000 km.

Attention, les fumeurs sont interdits à bord !
D’une part, la ventilation n’absorbe rien : la fumée reste devant le pare-brise, alors qu’elle est immédiatement aspirée chez BMW. Mais surtout, les garnitures velours ne sont pas ignifugées. Le contact d’une cendre chaude se traduit par la fonte du velours au bout d’une seconde et par un trou en 3 secondes. Toyota serait-il nostalgique des Renault des années 80 ?

Si le passager,très inconfortablement assis, avait l’envie d’allumer une cigarette, vous allez devoir affronter un joli stress : s’il ne s’est pas brûlé avec l’allume-cigares, ce qui arrive parfois, il a un accès malaisé au cendrier : il faut contorsionner le poignet entre le levier de vitesse bloqué en 5 ème et le cendrier. Supposons que votre passager, renonçant à la « commodité » du cendrier, esquisse le geste d’évacuer ses cendres par la vitre avant : jetez vous immédiatement sur la commande de vitre arrière droite pour la remonter afin que ses détritus potentiellement dangereux pour votre intérieur ne pénètrent dans l’habitacle par l’arrière et ne terminent leur course sur les sièges-velours-non-ignifugés. Ne vous trompez pas de bouton, nous l’avons vu, il y a de grandes chances pour que se soit la vitre avant que vous venez de remonter…
Par curiosité : votre concessionnaire Toyota retire-t-il, comme le mien, les allume-cigares de ses véhicules d’essais et de prêt ?

Admettons que le Land soit un véhicule non-fumeur. Il n’en reste tout de même pas moins que les sièges sont fragiles et je pose la question : qu’advient-il en cas d’incendie dans le véhicule lorsque le velours des sièges fond ?

On pourrait donc déduire qu’un choix judicieux dans ces conditions serait d’opter pour un revêtement cuir. Mais effectivement, je confirme, comme les revues spécialisées l’avaient souligné, que ce cuir est glissant. Et si vous avez la curiosité de jeter un œil dans le premier intérieur cuir que vous croiserez, vous pourrez constater que le cuir utilisé n’est pas tentant car il fait de nombreux et longs plis. Aurait-il l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette ? Quelle est sa résistance au feu ?

Simplement à titre de comparaison, je n’ai eu aucun problème de garniture de siège sur des véhicules de moindre coût (Patrol sièges tissus ; BMW 318Is sièges tissus ; BMW Z3 sièges cuirs ; BMW 730I de 1995 sièges cuirs).

La garniture de toit s’use par son simple contact avec le pare-soleil. Pour la petite histoire, la garniture du pare-soleil conducteur (en même matière que celle du toit) s’était décousue au bout d’une semaine.

Les crochets plastiques au sol chargés de maintenir les tapis de sol (option) cassent. Peut-être faudrait-il faire attention à ne pas mettre les pieds dessus ?

Les plastiques se rayent. Pas tellement sur les bas de portes comme nous avons pu le lire dans les revues spécialisées, mais surtout sur la console centrale en arrière du levier de vitesse et dans le coffre :au niveau des passages de roues, des partie latérales et du hayon.

Usure également rapide du revêtement de coffre. Peut-être faudrait-il poser délicatement éviter les objets dessus au lieu de les faire glisser ?
Usure et rayures du coffre sont du plus bel effet….

Conclusion : avec une solidité mécanique vraisemblable et une fragilité intérieure inacceptable, le Land me semble un excellent achat d’occasion si les seuls critères de choix sont d’avoir une mécanique sure et des besoins Tout Terrain. Tout à fait déconseillé pour les longs trajets routiers.

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis voiture

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
aramasy

aramasy

29.07.2004 07:28

Pendant mon sejour de 9 mois aux USA, j'ai achete une 4x4 Toyota modele 1999. Il s'agissait d'un 4runner qui est le modele entre Rav4 et Landcruiser. C'est le 4x4 le mieux vendu aux USA et pourtant j'etais super decu de cette voiture. La qualite de tableau de bord (plastique bon marche) etait hallucinant. Les sieges: probablement les sieges le plus incomfortables que j'ai jamais vu dans une voiture. Suspension super dur. Une fois apres un trajet de 7H j'avais tellement mal au dos que je voulais vendre cette voiture ! Je pense que Toyota ainsi que d'autres marques nous vendent des 4x4 au prix luxe mais d'une qualite minable car c'est LA MODE. En effet c'est super tendance de conduire une 4x4 de nos jours sauf qu'on sacrifie notre comfort et portefeuille pour des voitures qui finalement ne quittent jamais la route et qui sont loin d'etre des bonnes routieres. Je troute donc cet avis tres juste et qui met en avant les vrai defauts d'une 4x4 de base vendue au prix luxe !

toto94toto

toto94toto

12.05.2004 23:11

Pour des commentaires PERTINENTS sur ce même avis : forum-auto.com

seliana

seliana

22.04.2004 16:38

humm je reste sceptique car pas mal pour le copier collé bye

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Toyota Landcruiser kdj 120 3.0 d-4d vxv bva 8 places 105000 Km

Toyota Landcruiser kdj 120 3.​0 d-​4d vxv bva 8 .​.​.

Annonce de pro référencée Bonne Affaire par L'argus. Visible dans le département ...

plus

annonce

21.480,00 € largus.fr Evaluer maintenant

Frais de port: Voir Site

Livraison: 38920 Jours

     Plus  

largus.​fr

Toyota Land cruiser 3.0 D-4D 173 CV 79000 Km

Toyota Land cruiser 3.​0 D-​4D 173 CV 79000 Km

Annonce de pro référencée Bonne Affaire par L'argus. Visible dans le département ...

plus

annonce

21.990,00 € largus.fr Evaluer maintenant

Frais de port: Voir Site

Livraison: 91720 Jours

     Plus  

largus.​fr

Toyota Land cruiser 173 D-4D VXE 2007 5p 148391 Km

Toyota Land cruiser 173 D-​4D VXE 2007 5p 148391 .​.​.

Annonce de pro référencée Bonne Affaire par L'argus. Visible dans le département ...

plus

annonce

22.990,00 € largus.fr Evaluer maintenant

Frais de port: Voir Site

Livraison: 56600 Jours

     Plus  

largus.​fr



publicité
En lire davantage sur ce produit
Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX - avis par welterm toyota sinon rien
  intéressant
Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX - avis par fg mauvais point pour le look!!
  intéressant
Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX - avis par transporteur57 Un baroudeur pur et dur
  très intéressant
Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX - avis par promec34 Il a du coffre le coco!!!
  très intéressant
Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX - avis par veterinaire puissance et fiabilite
  très intéressant
Afficher tous les avis
Evaluations d'avis
L'avis sur Toyota Land Cruiser 3.0 TD VX a été lue 4406 fois et a été évaluée:

"peu intéressant" (40%) par:
  1. seliana
  2. CRICKET3

"inintéressant" (60%) par:
  1. caro30
  2. remycha
  3. Kikajon

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité