ma qué j'adore

5  13.03.2002

Avantages:
interessant

Inconvénients:
trop urbain

Recommandable: Oui 

sublime2002

Plus à mon sujet:

Membre depuis:15.02.2002

Avis:23

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 7 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

La ville de Turin est pour moi une magnifique destination à moins de deux heures de Paris, dans sa diversité la ville est très interressante ville d'inovations, cette destination peu mediatisée offre un vrai éventail de possibilités. Artistiquement la ville est un vrai vivier de talent mais ses industries sont aussi performantes telles les magnifiques usines fiat ainsi que ferari d'ailleurs fiat en francais signifie : ferraille italienne à turin!!!!


Turin, capitale de la région du Piémont, compte 910 000 habitants. Son aire métropolitaine atteint environ 1,6 M. La ville comme sa région sont, par la situation géographique, l'histoire et la culture, tournées vers la France.

BREF RAPPEL HISTORIQUE
Ancienne capitale des Etats de la Maison de Savoie (1563) puis du Royaume de Piémont Sardaigne, Turin fut la première capitale du Royaume d'Italie (1861 à 1865) et le grand foyer du Risorgimento.
La ville s'industrialisa à la fin du XIXème siècle et vit sa population s'accroître considérablement au XXème siècle. Turin est devenue de nos jours à la fois pôle industriel, commercial, de services, ville universitaire et de recherche. Elle ambitionne également un rôle de métropole européenne (elle abrite de la Fondation européenne pour la formation des cadres pour l'Europe de l'Est) et une vocation internationale (elle est le siège du Centre International de l'OIT et, depuis peu, celui du Collège de formation des cadres des Nations-Unies).

SITUATION POLITIQUE
Depuis juin 1993, la ville de Turin est administrée par le Professeur Valentino Castellani, ingénieur en électronique, chrétien de gauche, sans affiliation partisane, qui a été porté au pouvoir par une coalition de centre gauche. Il a été réélu à son poste lors du scrutin de 1997.
Les prochaines élections municipales sont prévues au printemps 2001. A noter que, contrairement à la ville de Turin, la région du Piémont a une Junte (exécutif) et un Conseil Régional (législatif) de droite.

SITUATION ECONOMIQUE
Point de convergence des vallées alpestres du nord-ouest, au débouché des grands tunnels alpins (Mont-Banc, Fréjus, Grand Saint-Bernard) et des cols du Montgenèvre et du Mont-Cenis, la cité a une solide tradition commerciale.
Elle est devenue un grand foyer industriel reposant essentiellement sur l'automobile (Turin est le territoire de la Fiat) et la mécanique. Le textile, la chimie, les industries pharmaceutiques, l'imprimerie et l'édition, l'agro-alimentaire occupent aussi une place importante. Le secteur tertiaire est également développé et comprend des établissements bancaires ou financiers de premier plan, tels que l'Institut bancaire San Paolo, l'une des principales banques italiennes. Enfin, la haute-technologie, la recherche, la formation sont des points de force grâce à la présence d'importants centres de recherche publics et privés, d'un Institut polytechnique et d'une Université de qualité.

Turin s'efforce de diversifier son économie pour faire face à la restructuration industrielle imposée par la politique de délocalisation de la Fiat et s'appuie notamment sur la haute-technologie (la ville est considérée comme la capitale italienne de la "net-economy") ou le tourisme. A cet égard, les responsables turinois placent beaucoup d'espoirs dans le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin qui rattacherait cette dernière aux grands réseaux européens et favoriserait son développement.

Par ailleurs, le fait d'avoir été désignée par le CIO pour organiser les Jeux Olympiques d'Hiver en 2006 est jugé comme une occasion unique de donner à Turin une dimension européenne de premier plan.
Construite principalement au XVIIème et XVIIIème siècles, la ville se présente comme un remarquable ensemble d'urbanisme avec la Piazza San Carlo, le Dôme San Giovanni (Renaissance), qui abrite la Capella della Santa Sindone du XVIIIème (avec le Saint-Suaire), le Palais Royal (XVIIIème), le Palais de l'Académie des Sciences, qui abrite un des plus réputés musées égyptiens au monde.

La ville compte également un musée de l'automobile et surtout, depuis juillet 2000, un musée national du cinéma situé dans le monument le plus célèbre de la ville : la Mole Antonelliana.


Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
jacquesherve

jacquesherve

21.02.2006 21:23

A trop penser aux standards que sont Rome Venise ou Florence, on oublie de prendre en compte certaines villes comme Gênes ou Turin en raison de leur connotation industrielle. C'est un grand tort car bien que moins rodées sur le plan touristique, ces villes présentent un certain charme . On sort des sentiers battus et des pièges à touristes... L'image de ville grise est erronée.....car sous son aspect peu engageant.....Il y a de quoi voir !!!!

delpiera

delpiera

11.08.2003 16:59

Tu n'as pas assez detaillé ce qu'il y a à visiter à turin

diehia

diehia

13.03.2002 15:01

moi, pour la signification de FIAT, on m'a dit : Ferraille Invendue A Turin. Cela me va "mieux", vu que la Fiat Punto que j'ai eue ne m'a amené que des frais !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Evaluations d'avis
L'avis sur Turin, Italie a été lue 2893 fois et a été évaluée:

"très intéressant" (92%) par:
  1. jacquesherve
  2. delphine77
  3. Huton
et aussi par 8 autres membres

"intéressant" (8%) par:
  1. patsouille

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Turin, Italie
publicité