Vatican, Rome

Avis sur

Vatican, Rome

Evaluation générale (8): Evaluation totale Vatican, Rome

74 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 0,90 EUR à 94,37 EUR  

Tous les avis sur Vatican, Rome

 Rédigez votre propre avis

Une visite intéressante au Vatican

5  17.12.2004 (24.12.2004)

Avantages:
Ouvre les yeux sur une certaine hypocrisie religieuse

Inconvénients:
Une richesse déconcertante

Recommandable: Oui 

Détails:

Intérêt

Fréquentation et Affluence

Amplitude Horaire

Accueil et Service

Rapport Qualité Prix

plus


TREGUERYANNIG

Plus à mon sujet:

Membre depuis:11.06.2002

Avis:131

Lecteurs satisfaits:24

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 16 membres de Ciao en moyenne: très intéressant

Nous allons visiter le sommet d’une colline où se pratiquait autrefois la divination. On raconte qu’ici Numa Pompilius, second roi légendaire de Rome, annonçait au peuple ses vaticinia, les prétendues déclarations de ses dieux. Des siècles plus tard, des chrétiens périssaient d’une mort horrible dans le cirque de Néron, non loin de là.

Les devins ont disparu, de même que les foules qui se repaissaient du cruel spectacle du cirque. Aujourd’hui, la colline du Vatican est occupée par l’État le plus petit du monde. Il est presque entièrement entouré de murs et se trouve au sein même de Rome. Sa superficie est de 44 hectares et sa population comprend moins d’un millier de personnes qui, pour la plupart, n’y habitent pas. Néanmoins, le Vatican domine la vie de quelque 577 600 000 catholiques de par le monde.
Les accords du Latran, de 1929, reconnurent la cité du Vatican comme État souverain dirigé par le pape. Benito Mussolini signa ces accords au nom du roi Victor Emmanuel III, et le cardinal Gasparri, au nom du pape.

En fait, il ne faut que huit minutes pour parcourir la cité du Vatican sur toute sa longueur !…..
mais qu’une vie ne suffit pas pour examiner tous ses trésors d’art et de savoir.

Je vous propose de faire cette visite avec moi. Au cours de celle-ci, je m’arrêterai de temps à autre pour réfléchir à certaines caractéristiques qui échappent au pèlerin ébahi.

____________________________________________

La place Saint-Pierre
____________________________________________


À l’ouest du Tibre, nous pénétrons au Vatican entre les deux bras de la haute et quadruple colonnade de Gian Bernin, qui comprend 284 colonnes et 88 pilastres. Les quatre rangées de colonnes forment une ellipse enfermant la place Saint-Pierre. Le sommet de ce portique est orné de 140 statues de “saints” et de martyrs.
Au centre de la place s’élève un obélisque de granit rouge haut de vingt-six mètres et pesant plus de trois cents tonnes. Il est originaire de l’ancienne Héliopolis, d’où il fut emporté par ordre de Caligula, qui le fit placer dans le Grand Cirque, achevé plus tard par Néron. L’obélisque porte une dédicace aux empereurs Auguste et Tibère. C’est à l’ombre de cette colonne égyptienne qu’il y a dix-neuf siècles des chrétiens ont trouvé une mort prématurée.

Comment cet obélisque est-il arrivé sur la place Saint-Pierre ?

Il fut déplacé sur ordre du pape Sixte Quint et amené au Vatican le 14 septembre 1586, un mercredi, considéré comme “jour de chance” par le pape. C’était également la fête de l’Exaltation de la “Sainte Croix”. Étant donné l’origine païenne du monolithe, le pape voulut qu’il soit exorcisé.

______________________________________________

La basilique Saint-Pierre
______________________________________________


Selon la tradition catholique, l’apôtre Pierre a souffert le martyre et a été enterré à Rome. En revanche, les Écritures ne laissent même pas supposer que l’apôtre ai été dans cette ville.
Mais, vers l’an 325 de notre ère, l’empereur Constantin a commencé à ériger une grande basilique sur le prétendu tombeau de Pierre.
En 1506, le pape Jules II a décidé de rebâtir la basilique. Donato Bramante a été le premier des nombreux architectes, parmi lesquels figurait Michel-Ange.
Quand finalement elle a été inaugurée par Urbain VIII en 1626, la basilique avait la forme d’une croix latine. L’édifice a 187 mètres de longueur et une superficie générale d’environ 15 000 mètres carrés. Il peut contenir 80 000 personnes !

C’est vraiment une église énorme, la plus grande du monde.

L’immense dôme de mosaïque et d’or s’élève à 132 mètres du sol, juste à l’intersection des deux bras de la croix formant le bâtiment. Cette coupole a 42 mètres de diamètre et comprend seize panneaux représentant Jésus Christ, sa mère Marie, les apôtres et des “saints”.

Juste au-dessous de ce dôme imposant se trouve le maître-autel surmonté d’un baldaquin de Bernin. L’artiste a employé le bronze que le pape Urbain VIII avait fait enlever au Panthéon, temple païen bien conservé. Seul le pape (ou un cardinal qu’il a désigné) peut dire la messe à cet autel.

Pourquoi la basilique Saint-Pierre devait-elle être aussi énorme et opulente ?

Le théologiste André Biéler dans son livre, Liturgie et architecture, éclaire la question quand il écrit : “Maderno transformera la croix grecque du plan original en croix latine et Bernin achèvera le tout en y introduisant de fastueuses décorations et en étalant sur le plan les deux bras immenses de la vaste colonnade. Il s’agit alors de prouver au monde, face à la Réforme, que Rome, la puissante et prestigieuse tête de la chrétienté, se redresse avec éclat. Saint-Pierre doit exprimer ‘la grandeur, la force, la puissance, la majesté pour tout dire, de l’Église catholique’. On retrouve, jusque dans l’exécution matérielle de ce sanctuaire, la continuité qui associe le faste romain au décorum ostentatoire du paganisme.”

__________________________________________

Œuvres d’art remarquables
__________________________________________


La basilique contient nombre d’œuvres d’art remarquables.
Arrêtons-nous, par exemple, devant la célèbre Pietà de Michel-Ange (qui m’a fasciné !), sculpture représentant Jésus mort sur les genoux de sa mère Marie. À l’origine, elle devait orner la tombe d’un cardinal français. Après avoir entendu certains pèlerins attribuer cette œuvre à Cristoforo Solari, Michel-Ange est venu, de nuit, ajouter un ruban sur lequel il a écrit son nom. Ce ruban, qui part de l’épaule gauche de Marie et rejoint sa hanche droite, attire nettement l’attention sur l’artiste.

Recouverte d’un coffre de bronze artistement travaillé (œuvre de Bernin) une relique que les papes emploient depuis des siècles au cours de cérémonies spéciales est vénérée comme la chaire de “saint” Pierre. Sur le devant, dix-huit panneaux d’ivoire représentent les douze travaux du dieu mythologique Hercule, ainsi que six monstres, vraisemblablement des signes du zodiaque.

En réalité, Pierre n’a jamais occupé ce siège. D’après la datation au carbone 14, il remonterait au neuvième siècle de notre ère, à peu près 700 ans après la mort de Pierre.

Sur un panneau d’ivoire figure un buste de Charles le Chauve, roi de France et empereur d’Occident. Ce trône de chêne fut probablement amené à Rome pour le couronnement de Charles par le pape Jean VIII en décembre 875. Néanmoins, plusieurs années après que le Vatican a reconnu son origine (en novembre 1969), cette chaire médiévale occupait toujours une place honorable dans la basilique Saint-Pierre.

Mon intérêt a été attiré par une autre statue de bronze représentant “saint” Pierre assis sur un trône, la tête entourée d’une auréole et le pied droit étendu. En 1857, Pie IX a accordé une indulgence de cinquante jours à quiconque baisait les orteils de ce pied ! un vrai délire !
De nombreux pèlerins baisent donc le pied du “saint” puis font le signe de la croix. Alors que les orteils du pied gauche sont intacts, ceux du pied droit sont usés, manifestement par les baisers et les caresses des milliers de fidèles !
Le jour de la Saint-Pierre, on habille la statue et on la coiffe d’une mitre constellée de pierres précieuses. Je ne peux pas m’empêcher de penser à un psaume que j’ai lu dans la Bible qui parle des idoles muettes, aveugles et sourdes, qui “ont des mains et ne touchent point, des pieds, et ne marchent point”. Quand on pense à ce carnaval, ça m’indigne !

Selon la tradition, cette statue aurait été coulée au quatrième ou au cinquième siècle, mais certains pensent qu’elle date du treizième siècle. La statue était à l’origine celle de Jupiter dans le temple de Jupiter Capitolin, mais le pape l’a affectée à un usage sacré !
Excusez-moi du peu mais je ne trouve ça franchement pas “catholique“ et je dirais même plus totalement amoral.

_________________________________________

La chapelle Sixtine
___________________________________________


Je vous emmène visiter la chapelle Sixtine, qui doit son nom au pape Sixte IV. Elle a été bâti entre 1475 et 1481, sur l’ordre de ce pape. L’édifice est long de 40 mètres, sa largeur est de 14 mètres et sa hauteur d’une vingtaine de mètres. Cette chapelle privée du pape a été le théâtre de cérémonies variées et d’assemblées pour l’élection des papes.
La chapelle Sixtine contenait déjà des ouvrages d’autres artistes quand, en 1508, Jules II chargea Michel-Ange de la décoration du plafond. Les fresques représentent 343 personnages ! Un vrai Chef d’œuvre ! Quel artiste ce Michel-ange !
Elles dépeignent principalement la création de l’homme, sa chute et le déluge. Mais on peut également y reconnaître des ancêtres du Christ, des prophètes bibliques et même des prophétesses païennes ou sibylles (ou des magiciennes pour ceux qui n’ont pas de dictionnaire à côté d’eux).
Mais oui, des sibylles et parmi elles la sibylle de Delphes !
Entre nous quand on sait ce que les prêtres réservaient aux magiciennes…… on peut se demander comment Jules a-t-il pu accepter une telle décoration en toute bonne conscience ? Et n’est-il pas étrange de les voir là, en compagnie de personnages de la Bible, alors qu’il y a eu des prophétesses de Dieu qui, comme Miriam, Déborah, Huldah et Anne, attendaient réellement le Messie ?
Enfin ! ce sont des réflexions, tout à fait personnelle qui n’engage que moi, que je me suis faites quand le guide nous a décrit la fresque.

Des années plus tard, entre 1534 et 1541, Michel-Ange a peint le “Jugement dernier” sur le mur derrière l’autel de la chapelle Sixtine. Dans cette fresque, on voit Jésus Christ en colère convoquant les morts pour le jugement et condamnant un grand nombre d’entre eux à un enfer de tourments.
Cette œuvre d’art est en désaccord complet avec la Bible qui montre que l’enfer est la tombe, le “trou“ commune aux hommes, où les morts sont inconscients et ne souffrent pas ! Enfin c’est ce que j’ai lu !

Pour la petite histiore, on raconte qu’en voyant le “Jugement dernier”, le pape Paul III, qui entretenait deux maîtresses et avait engendré quatre fils illégitimes avant d’entrer dans les ordres, est tombé à genoux en priant : “Seigneur, ne tiens pas compte de mes péchés quand tu viendras au jour du Jugement.”
À un moment donné, à cause des nombreuses réclamations, la nudité de certains d’entre eux a été voilée par ordre du pape !

______________________________________________

Les jardins, les musées et une bibliothèque célèbre
______________________________________________


Le Vatican comprend aussi de beaux jardins, divers musées et de remarquables galeries.
Au musée Pio-Clementino, un magnifique autel rehaussé de bas-reliefs montre une Victoire portant un bouclier avec l’inscription suivante : “Le Sénat et le peuple de Rome ont dédié cet autel à l’empereur Auguste, fils de César déifié, en sa qualité de Pontifex maximus (qui signifie littéralement “Grand faiseur de ponts”). Ce titre, a été porté par le chef de la prêtrise païenne de Rome et finalement par ses empereurs ! Il a été supprimé par l’empereur Gratien qui le considérait comme indigne d’un chrétien ! Quelle moralité !
Mais, le pape Damase Ier, au quatrième siècle, se l’est attribué volontiers et, jusqu’à ce jour, il demeure un titre du pape ……………….. à méditer……………….

Vous n’avez jamais visité la bibliothèque Vaticane ?!?
Pour les amoureux de trésors de manuscrits et de livres, (comme moi !) vous vous régaleriez : environ un millier de livres imprimés et plus de 90 000 manuscrits.
J’ai même eu l’occasion de voir le Vaticanus no 1209, un codex biblique grec de grande valeur datant du quatrième siècle de notre ère !

_______________________________________

“De l’argent et de l’or, je n’en ai pas”
_________________________________________


Si un jour vous visitez le Vatican, vous serez impressionné par ses édifices fastueux, ses objets religieux constellés de pierres précieuses et ses œuvres d’art renommées.
Evidemment, la papauté a reçu de nombreux dons, elle ne s’est pas tout achetée avec ses propre deniers.

L’Église catholique prétend être fondée sur Pierre, un humble pêcheur et apôtre de Jésus Christ. Mais beaucoup de personnes n’arrivent pas à concilier - je fais parti de ce lot -, ces immenses richesses avec la déclaration de Pierre à un impotent qui lui avait demandé l’aumône : “De l’argent et de l’or, je n’en ai pas, mais ce que j’ai, je te le donne : au nom de Jésus Christ le Nazaréen, marche !” Et l’homme marcha.
Saint Pierre mettait l’accent sur l’élément humain et les valeurs spirituelles, mais une visite au Vatican révèle qu’ici on met l’accent sur les choses matérielles !!!
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
atlantis85

atlantis85

14.11.2006 16:11

avis complet mais trop subjectif pour recevoir un E ! en effet il ne faut jamais confondre le pouvoir temporel des églises et sa matérialité et la foi qui elle est immaterielle

churlaud

churlaud

11.01.2005 15:00

Que dire de plus.... @+

Fabrice013

Fabrice013

06.01.2005 11:15

bonne description

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Rome Et Vatican Nouveau Guide En Couleurs - Santini

Rome Et Vatican Nouveau Guide En Couleurs -​ Santini

Achetez ce produit et cumulez des SuperPoints à dépenser sur PriceMinister! ...

plus

annonce

0,90 € PriceMinister 535 Evaluations

Frais de port: 6,70 EUR

Livraison: 2-​5 Jours

     Plus  

PriceMinister

ROME ET VATICAN  1/15.000 (POCHE)

ROME ET VATICAN 1​/15.​000 ​(POCHE)

Pages: 1, Poche, EXPRESSMAP POLSKA

annonce

3,22 € Amazon Marketplace Livres 99 Evaluations

Frais de port: 2,99 EUR

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Livres

ROME ET VATICAN  1/15.000 (POCHE)

ROME ET VATICAN 1​/15.​000 ​(POCHE)

Pages: 1, Poche, EXPRESSMAP POLSKA

annonce

4,90 € Amazon Livres 772 Evaluations

Frais de port: 0,01 EUR

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon Livres



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Vatican, Rome a été lue 1992 fois et a été évaluée:

exceptionnel (18%) par:
  1. churlaud
  2. Tangolecleps
  3. Zcrew
et aussi par 2 autres membres

"très intéressant" (82%) par:
  1. atlantis85
  2. dextarian
  3. val_92
et aussi par 20 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Tags en relation avec Vatican, Rome
publicité