Cueillette de rouges souvenirs ...

5  02.03.2007

Avantages:
.  .  .  Les arbres poussent  .  .  .

Inconvénients:
.  .  .  et le temps passe  .  .  .

Recommandable: Non 

loess68

Plus à mon sujet: ¤ à nouveau "le ventre est toujours fécond d'où est sortie la bête immonde" ... et des naï...

Membre depuis:22.10.2006

Avis:128

Lecteurs satisfaits:91

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 24 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Préparons le panier :
~~~~~~~~~~~~~~~~
Sourions, ce jardin secret,
Vient s'écrire au premier degré...
Un arbre pousse en ma mémoire
Je vais y cueillir son histoire...
Mais avant de vous la conter
Je me permettrai de citer,
Introduction à sa lecture,
Quelques vers de belle facture :

"... Mêlés au souvenir vague des choses
.....Embellis par le temps et la distance,
.....Reviennent à l'âme attendrie,
.....Comme un envol de papillons,
.....Les paisibles souvenirs de l'enfance . "

............¤ -- José Asuncion Silva -- ¤

=================================================================

Commençons la cueillette :
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
¤ Parfois la mémoire s'apparente à un miroir .
¤ Miroir bisé aux éclats éparpillés, nos souvenirs s'y reflètant, dispersés .
¤ Aujourd'hui un de ces puzzles se reconstitue ...

### Un premier éclat évoque ce soleil d'été brillant il y a quelques décennies : ###

.." Chouette des cerises ! Oh Papa, Maman, merci "
.." Comme elles sont belles, grosses et rouges ... Je peux en manger ? "
.." Bien sûr, Fiston "
.." Huuummm ! Qu'elles sont bonnes ! "

¤ Dans cette banlieue encore ouvière, située à l'ouest de Paris, les maisonnettes, vétustes et insalubres, possédaient chacune un jardinet .
¤ Sur ces minuscules terrains les locataires cultivaient quelques légumes et plantaient des fleurs . Ils rangeaient leurs outils et stockaient le charbon dans des cabanons en planches aux toits recouverts de "papier goudronné" comme on disait alors ..

.." Maman, Papa, je vais planter des noyaux, comme ça, plus tard, nous aurons autant de cerises que nous voudrons ! "
.." Fiston, je ne crois pas que cela marchera ..."
.." ça fait rien, j'essaie quand même, j'en plante cinq ! "

¤ Entre notre cabanon et celui du voisin le plus proche se blotissait un petit carré de terre sombre, domaine des hortensias ; il accueillit mes noyaux . A proximité coulait la Seine, ses crues fertilisaient les rives par des dépôts alluvionnaires .

### Ce deuxième éclat du miroir-mémoire me transporte quelques années après : ###

.." Papa, Maman, venez voir ! Qu'est-ce qui pousse ?"
.." Des petits cerisiers, Fils"
.." C'est bath ! Je vous l'avais bien dit ! On en aura toute une forêt !"
.." Il n'y a pas assez de place, Serge, on ne peut en garder qu'un seul ! "
.. " Oh... quel dommage ! "

¤ Tristement , j'arrachai quatre cerisiers naissants ne conservant que celui poussant au centre du carré ; quelle pénible sélection ce fut en cette terre pourtant si fertile ... Afin de me consoler je dis, en reniflant :
.." Nous mangerons bientôt de bonnes cerises ! "
¤ Un voisin s'était joint à mes parents, il émit un avis ... d'expert :
.." Cela m'étonnerait, il faudrait greffer ton arbre, sinon les fruits seront immangeables ! "
¤ Indifférent à ces tristes prédictions, le cerisier grandissait, avec droiture, la proximité des baraquements l'incitant à chercher le soleil verticalement ...
¤ A la campagne des gamins construisaient des cabanes entre les arbres, un gosse de la ville "bâtissait" son arbre entre deux cabanons ...

### Un troisième fragment me fait franchir une poignée d'ans: ###

.." Venez voir les parents, il y a des fleurs sur le cerisier !"
.." C'est normal, fils, avant les cerises ..."
¤ Les jours passèrent ...
.." Papa, Maman, dites, pourquoi mes cerises sont vertes ?"
.." Il faut qu'elles mûrissent, Serge, soit patient ! "
¤ D'autres jours encore s'écoulèrent ...
.." Elles ont rougi, je vais en manger !"
.." Attends un peu qu'elles soient bien mûres !"
¤ Enfin ce jour tant attendu arriva :
.." Fais attention sur le toit du cabanon, Serge !"
.." Oui, Papa ... Je cueille ma première cerise ... Je fais un voeu ... Qu'elle est bonne ! Maman, Papa, je vous en descends ! "
.." C'est vrai qu'elles sont délicieuses, Fils !"
.." Hein ! Alors, vous voyez ! "

¤ Le "voisin-expert" se fit discret ce jour là . Mon arbre continua de s'épanouir . II nous donna de beaux fruits chaque début d'été ; je devais me battre avec les oiseaux les appréciant autant que moi ; je maudissais ces chapardeurs tout en les aimant beaucoup pour leurs chants et leur ...vol...
¤ Puis nous apprîmes que nous devions déménager, ce quartier se voyant affecté à la construction de l'antenne locale d'un important organisme . Ainsi disparurent les maisons et ... mon cerisier .

### Un printemps se reflète dans cet éclat suivant : ###

¤ Nous fêtions l'anniversaire de la Commune de Paris ... Bien des années après un autre printemps les chants révolutionnaires fleurissaient à nouveau . Au milieu des paroles et musiques combattantes A.Renard et J.B.Clément déposaient une touche de douce mélancolie ...
.."J'aimerai roujours le temps des cerises et le souvenir que je garde au coeur ..."
¤ Un arbre, né entre deux cabanons, se rappelait alors à moi faisant battre très fort mon tambour thoracique ...

### S'impose un éclat provenant d'un été en Midi-Pyrénées : ###

¤ Nous habitons maintenant, ma famille et moi, non loin de l'Espagne au bord de la Garonne ...
¤ Une soeur de ma femme et son mari viennent de Normandie pour passer quelques jours chez nous ... Lors d'une promenade nous apercevons des merisiers bordant une piste forestière ... Nous nous régalons avec leurs fruits et en rapportons à la maison pour le dessert du soir ...
¤ Ici point n'est besoin de greffe ni de doctes avis d'experts incertains pour donner des fruits délicieux ! L'industrie chimique n'y trouve pas son compte, nous si !
¤ Est-ce en mémoire de ces derniers que les merisiers, le temps venu, se pareront de rougeurs automnales, nostalgie flamboyante évoquant les fruits de juillet au début de novembre ?

### Ce dernier éclat scintille d'un autre été : ###

¤ Je pars chercher des champignons; à l'entrée d'un bois des tâches sombres et des noyaux attirent mon attention, je lève la tête ...
.." Tombant sous la feuille en gouttes de sang ..."
¤ Elles m'appellent ! A l'aide d'une gaule je cueille ces fruits de liberté et m'en rassasie, ils raniment un goût d'enfance et rajeunissent mon palais ... Ceux-ci ont échappé aux bulldozers mais les oiseaux toujours en... volent ...
.." Quand sifflent bien mieux les merles moqueurs ..."
¤ Je les vitupère un instant, me calme vite en espérant, qu'après un repas pris sur l'arbre, l'un d'eux partira à tire d'ailes ; il éjectera en d'autres lieux un noyau donnant, peut-être, naissance à un cerisier sauvage, lointain cousin de celui qui poussa entre deux cabanons ...
============================================================== ===
Dégustons quelques fruits :
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
** Les vents véhiculent des poussières de sol créant ainsi le loess...
** Des oiseaux transportent des promesses d'arbres et de fleurs...
** Ainsi je vis un improbable pavot flamboyer en Aragon à près de trois mille mètres d'altitude ...
** En Catalogne je fis la rencontre, tout aussi étonnante, d'un pin à crochets couvant un bolet vers deux mille sept cent mètres ...
** Et les humains cheminent avec leurs rêves, leurs espoirs, leurs révoltes qu'ils échangent au hasard des rencontres quand les coeurs et les esprits s'ouvrent, fertiles ...
Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
annabellebaron

annabellebaron

25.10.2008 15:48

Avis très sucré qui se dEguste...

loess68

loess68

27.12.2007 12:34

ah la la ... la panne d'E !!! l'oEuf a la coquille dure ... si on la brise... le contenu se répand et ne pourra conduire à une naissance ... la cerise ... sa chair est tendre ... quand on la mange on parvient au noyau qui, semé porte l'espérance de récoltes à venir ... ce que j'en dis... j'aurais presque pu signer Confucius ... en un seul mot, bien sûr ...

Gwelane

Gwelane

11.11.2007 16:04

Désolée, plus d'E... Pourtant ça le mérite car l'histoire est belle. A bientôt donc !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire


publicité
En lire davantage sur ce produit
Vous et votre jardin secret - avis par Do.Ma Irrgarten...
  exceptionnel
Vous et votre jardin secret - avis par wendy44 Jardin d'hiver
  exceptionnel
Vous et votre jardin secret - avis par Lub-na Innée Narrable...
  exceptionnel
Vous et votre jardin secret - avis par tropisme Llevada por el viento
  exceptionnel
Vous et votre jardin secret - avis par lub.na Dépit et Prétention...
  exceptionnel
Afficher tous les avis
Evaluations d'avis
L'avis sur Vous et votre jardin secret a été lue 665 fois et a été évaluée:

exceptionnel (86%) par:
  1. annabellebaron
  2. LD999
  3. Larme_2_sang
et aussi par 29 autres membres

"très intéressant" (14%) par:
  1. R._Kraal
  2. Gwelane
  3. laloui
et aussi par 2 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
publicité