Traghetto S.M del Giglio, Venise

Images de la communauté

Traghetto S.M del Giglio, Venise

> Voir les caractéristiques

80% positif

1 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Traghetto S.M del Giglio, Venise"

publié le 05/07/2011 | madmike
Membre depuis : 16/06/2000
Avis : 4373
Lecteurs satisfaits : 69
Plus à mon sujet :
30/01/17... Pénélope Fillon aurait été payée par La revue des deux mondes presque sans écrire, alors que les ciaonautes devraient écrire sans être payés... Cherchez l'erreur ! ;o(
Super
Avantages Une balade pittoresque et un trajet efficace...
Inconvénients ...mais fort rapide.
exceptionnel
Rapport qualité prix
Transport
Culture et découverte
Sécurité
Hospitalité

"Laisse les gondoles à Venise"

Traghetto S.M del Giglio, Venise - L'embarcadère côté Salute

Traghetto S.M del Giglio, Venise - L'embarcadère côté Salute

...


Préambule



Les gondoles sont devenues un symbole vénitien, et l’on voit régulièrement se glisser au milieu des vaporettos des gondoles emplies de touristes, groupées autour d’un unique chanteur. Le tarif en est cependant quelque peu dissuasif (525 francs soit 80 euros pour quarante minutes sans musicien d’après ce que j’ai lu), et j’avoue ne pas avoir fait une telle balade, d’autant plus qu’avec l’absence d’affichage des prix d’une part et le sens de la combine de nos voisins transalpins d’autre part, je crains un peu de devoir négocier d’abord et surveiller ensuite le gondolier, toutes choses peu compatibles avec l’ambiance romantique attendue d’une telle balade.

Il existe cependant une variante beaucoup plus accessible des gondoles, puisque certaines d’entre elles servent de bac pour remplacer les ponts manquants à Venise (le Grand canal n’est enjambé que par trois ponts, celui en bois de l’Académie, le fameux Rialto et celui des Déchaussés non loin de la gare). Il existe ainsi une demi-douzaine de ces traghetti (puisque c’est ainsi que ces gondoles-bac sont baptisées), et au hasard d’une de mes balades vénitiennes j’ai emprunté le traghetto Santa Maria del Giglio (autrement dit la traverse Notre-Dame du Lys)…


Pour trouver son salut près de la Salute



L’île principale de Venise est divisée en deux par le parcours serpentiforme du Grand Canal , et le hasard d’une promenade sur les chemins de traverse de la Biennale d’Art Contemporain m’avait amené sur la moitié méridionale de cette île principale, en traversant d’abord le pont de l’Académie puis en me rapprochant de l’extrémité marquée par la douane de Mer (où est désormais installée un des sites de la fondation Pinault, l’autre étant au palazzo Grassi).

Je me trouvais donc fort près de la place Saint Marc à vol d’oiseau, mais il était nettement moins évident d’y retourner : le trajet à pied devait bien durer une bonne demi-heure (puisqu’il m’aurait fallu rebrousser chemin jusqu’au pont de l’Académie, puis refaire le trajet sur l’autre rive) tandis que le trajet en vaporetto était certes rapide (3 minutes, plus l’attente) mais onéreux (42 francs soit 6,50 euros pour le « corse simplice », c’est-à-dire un trajet).

Je m’apprêtais donc à une balade assez conséquente, lorsque je découvris à une centaine de mètres de la Salute , côté « amont », le traghetto S.M. del Giglio


En gondole, Simone



Le pittoresque du traghetto et son intérêt pour le trajet que je voulais effectuer ne me firent pas hésiter longtemps, d’autant plus que le tarif est à la limite du ridicule : 3,28 francs (soit 0,50 euro) par personne pour la traversée !

Je me joignis donc volontiers aux touristes déjà présents à bord, et m’asseyais prudemment, même s’il paraît que les vrais vénitiens se fond un point d’honneur à rester debout durant de telles traversées.

Les deux gondoliers, vêtus de maillots rayés comme l’on n’en voit plus guère que chez Jean-Paul Gaultier, commencèrent promptement la manœuvre, en un ballet bien réglé qui leur permet de détacher le bateau du bord sans heurts, de le faire pivoter au milieu du Grand Canal et d’accoster tout en douceur de l’autre côté.

Le trafic se fige un instant sur le grouillant Grand Canal , même le vaporetto s’immobilisant le temps de la délicate manœuvre, mais cela ne dure guère, et l’on ne sait où regarder, entre l’angle insolite sous lequel on voit la sérénissime et le rituel immuable de ce trajet insolite.

Il ne reste plus qu’à sortir tout en s’acquittant de son obole (en ayant la monnaie, c’est préférable…), et l’on vient de passer une minute aussi amusante que pittoresque, tout en ayant gagné du temps…


En conclusion



Le traghetto Santa Maria del Giglio est aussi pratique que pittoresque .

Ce transport inhabituel n’a sans doute guère changé depuis des siècles, ce qui lui donne un cachet inimitable, mais il garde toute son utilité dans une ville si particulière, où les déplacements ont des contraintes bien particulières, et je recommanderai donc volontiers de le prendre pour mêler praticité et dépaysement…

Note : 8/10


* Traghetto Santa Maria del Giglio
- Salute (sur une placette en amont) – campo Santa Maria del Giglio
- actif tous les jours de 9h00 à 18h00 (une seule embarcation)
- 3,28 francs (soit 0,50 euro) par personne


Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 2711 fois et a été évalué à
50% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • jacquesherve publié le 14/07/2015
    10/10 pour tes photos !!
  • jacquesherve publié le 14/07/2015
    Une idée sympa pour visiter Venise !
  • dobru publié le 09/07/2011
    Un bon plan pour un prochain séjour italien j'espère !!
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Traghetto S.M del Giglio, Venise

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 05/07/2011