Casa di Giuletta, Vérone

Images de la communauté

Casa di Giuletta, Vérone

> Voir les caractéristiques

90% positif

2 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Casa di Giuletta, Vérone"

publié le 02/08/2005 | madmike
Membre depuis : 16/06/2000
Avis : 4373
Lecteurs satisfaits : 69
Plus à mon sujet :
30/01/17... Pénélope Fillon aurait été payée par La revue des deux mondes presque sans écrire, alors que les ciaonautes devraient écrire sans être payés... Cherchez l'erreur ! ;o(
Super
Avantages Une visite romantique et historique...
Inconvénients ...sinon totalement authentique.
très intéressant

"Il y a du monde au balcon"

L'Italie médiévale fut longtemps divisée entre partisans de l'empereur et du pape, guelfes et gibelins se combattaient férocement, afin de trancher de la primauté du pouvoir temporel des héritiers de Charlemagne ou du pouvoir spirituel des successeurs de St Pierre.
Vérone était elle aussi divisée, et les Montecchio et Capuleti dirigeaient les deux factions, en un épisode qui serait sans doute oublié de nos jours si Romeo Montecchio et Giuletta Capuleti ne s'étaient aimés, et si un certain William Shakespeare n'en avait fait les immortels Romeo et Juliette, anglicisant au passage leurs noms en Montaigu et Capulet.
Les deux tourtereaux sont désormais les amants de Vérone, et les amoureux du monde entier viennent visiter la Casa di Giuletta…


La maison n'est pas loin de la Piazza delle Erbe.
Cette Place des Herbes était jadis le forum romain de l'antique cité, avant de devenir le marché où l'on vendait les herbes, et désormais des souvenirs de plus ou moins bon aloi y attendent les touristes, les tee-shirts y vantent Romeo e Giuletta, et d'ailleurs mieux vaut sans doute le nom des deux amants de Vérone que le profil mussolinien du Dux, encore proposé sur les bords du lac de Garde voisin aux nostalgiques de l'ère fasciste.
La via Cappello part de l'extrémité de cette place des Herbes, reprenant le tracé de l'un des deux axes de la cité romaine, l'on peut d'ailleurs encore distinguer quelques hectomètres plus loin une porte romaine, désormais encastrée dans le mur d'une maison.
La maison de Juliette est plus proche, à proximité de la place des herbes, quelques dizaines de mètres seulement avant d'apercevoir sa façade de briques…

La bâtisse est imposante.
La façade de brique est haute, flanquée d'une tour crénelée, la rue paraît bien étroite au regard de ce palais médiéval, qui aurait été celui des Capuleti, et donc de la plus célèbre d'entre eux, Giuletta.
L'on pénètre librement dans la cour, par une porte cochère, le temps de déplorer que trop d'imbéciles aient cru bon de graffiter l'accès de leurs prénoms, alors que pourtant le livre d'or de la maison de Juliette permet d'échanger distiques amoureux et déclarations enflammées.
La cour pavée s'orne d'une statue récente de Juliette, dont la patine localisée dit assez que la poitrine a été amplement palpée, mieux vaut pourtant balader ses mains sur le corps de quelque sensuelle sylphide, et l'ensemble du palais est visible de cette cour.
Deux ailes en subsistent encore, mais une muraille témoigne de ce qu'il était plus grand jadis, avant que quelques maisonnettes plus récentes ne s'y insèrent, le bâtiment est austère, à part le fameux balcon que Roméo aurait escaladé…


Le balcon n'est pas authentique.
Il a été adjoint en 1935 à l'antique bâtisse, Romeo et Giuletta ne l'ont donc pas connu, et d'ailleurs l'épisode du balcon est certainement plus littéraire qu'historique, les romantiques oublieront cependant bien volontiers qu'il s'agit d'un anachronisme.
Ledit balcon est accessible aux visiteurs de la maison, et les amoureux sincères y seront amants de Vérone, échangeant un baiser fougueux, dont l'intensité et la longueur suscitera les murmures de la foule des touristes, voire même une salve d'applaudissements si l'embrassade est particulièrement voluptueuse, ou encore un « Un altro » (un autre) incitant au bis si elle est spécialement langoureuse !
Vérone est la ville des amoureux, et il est légitime ici plus encore qu'ailleurs de le démontrer, sans craindre la réaction de fâcheux et frustrées…

Le palais vaut la visite.
La tradition le rattache aux Capulets, il est en tout cas certain qu'il est médiéval, et le lieu est chargé d'histoire, de Vérone sinon de Shakespeare, il est agréable de se balader dans les pièces, parsemées de meubles d'époque et de souvenirs d'un film de Roméo et Juliette.
L'on peut ainsi rêver devant le lit des amants, à défaut de l'essayer, pas cool ça, ou déposer un message pour sa Juliette et son Roméo préféré, avant de se retourner vers un authentique cassonne, coffret de mariage, et quelques fresques anciennes.
Les plus remarquables sont deux femmes attribuées l'une à Paolo Caliari, dit le Véronèse, l'autre à son atelier, penchées au-dessus d'une balustrade, celle du Véronèse dénote bien sa main, très proche de La belle Nanni, celle de l'atelier est plus maladroite dans l'exécution, et plus audacieuse dans la pose, dévoilant sa poitrine. Les deux femmes étaient certainement en haut d'une composition, à en juger par les regards plongeants, elles sont les survivantes de cette fresque disparue…


La casa di Giuletta vaut le détour.
Il n'est certes pas démontré que la shakespearienne héroïne y vécut, mais ce palais véronais dépasse largement l'attrape-touriste de rigueur dans ce genre de monument, et recèle suffisamment d'authentique pour combler les amateurs d'art.
Quant aux amoureux, ils seront seuls au monde, comme il sied, et échangeront des baisers qui ne seront pas de cinéma, se forgeant des souvenirs que personne ne pourra leur voler…

Note : 8/10

* Casa di Giuletta
- Via Cappello
- ouvert tlj
- 26,24 FF (soit 4 euros)

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 3119 fois et a été évalué à
89% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • jacquesherve publié le 08/06/2016
    Un lieu assez touristogene. Cependant j'avais beaucoup aimé Vérone.
  • jacquesherve publié le 08/06/2016
    Un endroit que j'ai eu l'occasion de découvrir lors de mon séjour à Vérone. Quant au balcon on note aussi un cas similaire où en Allemagne un balcon fut ajouté.
  • willymax publié le 19/02/2009
    ça donne envie tiens
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Casa di Giuletta, Vérone

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 02/08/2005