Venise en général, Italie

Images de la communauté

Venise en général, Italie

> Voir les caractéristiques

94% positif

122 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Venise en général, Italie"

publié le 25/12/2002 | chrissoune
Membre depuis : 27/01/2001
Avis : 90
Lecteurs satisfaits : 186
Plus à mon sujet :
Excellent
Avantages Vous connaissez d'autres villes comme ça?!!!
Inconvénients Euh... chère...
très intéressant
Culture et découverte
Hospitalité
Ambiance et vie nocturne

"Le chant des sirènes de la Sérenissime..."

La Sérenissime la surnomme-t-on…

Haut lieu du romantisme, dont la renommée n’est plus à faire, même si la ville fait tout de même l’objet de nombreuses controverses : elle serait en effet devenue au fil du temps essentiellement corrompue par le Dieu Commerce et les effluves qui se dégagent de la lagune seraient nauséabondes…
Alors comment expliquer son incontestable attractivité au fil des ans ? Fondée ou usurpée, sa réputation ne saurait vous laisser indifférent, et vous auriez bien raison d’aller vérifier celle-ci par vous même pour vous faire votre propre opinion… Au plus vite car la Sérénissime est en danger … d’extinction…


NOTRE SEJOUR :

J’y suis allée pour la dernière fois avec mon chéri en Février 2002 : un séjour de 4 jours dont le vol et le lieu de séjour avaient été commandés sur le site Internet de Nouvelles Frontières.

Un forfait intitulé « Venise avant Carnaval / Vol + 4 nuits » à quelque 3500 francs par personne. Ce qui paraît relativement modique quand on pense que notre hôtel se situait à … 30 secondes à pied de la splendide Place Saint Marc ( Hotel Diana, S. Marco 449), et que les tarifs affichés dans la chambre s’élevaient à quelques 200 € la nuit ;-)

Nous avions choisi ce forfait dans le simple but de nous rendre à Venise durant la période du Carnaval mais en évitant les inévitables bains de foule des week-end d’ouverture et de clôture…. Je n’espérais guère rencontrer de masques et de costumes, mais dans les faits, nous en avons croisé énormément : bilan donc très positif à la fois pour Christophe l’agoraphobe, et moi, davantage versée vers la beauté des clichés possibles durant ce genre de festivités !!!

De toute façon, même si une auberge de jeunesse se trouve sur une petite île juste en face de Venise ( île de la Giudecca), il parait illusoire de s’en tirer à si bon compte avec un budget de routard, qui plus est si l’on choisit de s’y rendre en plein Carnaval ou la Fête du Redempteur (juillet) ou la Regate historique (septembre).


LE CARNAVAL

Beaucoup déploreront l’ inauthenticité d’une manifestation remise au goût du jour récemment (fin des années 70), à des fins strictement commerciales, pour attirer le touriste pour qui une Venise sous la brume n’aurait aucun charme intrinsèque…

Cependant, j’ai complètement craqué pour cet impressionnant déploiement de masques et de costumes, portés majoritairement pas des touristes (et pas mal de Français d’ailleurs) dont la patience ne semble connaître aucune limite, se pliant aux caprices des touristes photographes (ceux qui n’ont pas les moyens de louer un costume à 2000 francs la journée…) et prenant la pose tous les cinquante mètres ! Est-il possible de rester insensible à cet incessant défilé coloré ?!

De très nombreuses boutiques vous permettront de vous achalander en masques de carton pâte, toujours du meilleur effet pour votre famille et vos amis !


LES INCONTOURNABLES

La Place Saint-Marc : sa basilique, son campanile, sa tour de l’horloge, ses cafés luxueux et ses pigeons ! Tout le monde croît en connaître tous les recoins tant elle a été prise en photos, mais elle sera loin de vous décevoir…
Concernant la basilique byzantine, si son architecture extérieure est des plus clinquantes et « brillante » (dans tous les sens du terme), si monter sur son dôme vous permet d’avoir une vue incomparable sur la Place Saint Marc, la Piazzetta et la mer, son intérieur, quoique relativement intéressant, ne surpasse pas celui de son « modèle », la Basilique Sainte Sophie d’Istanbul.

Le Palais des doges (Palazzo ducale), ancienne résidence des ducs de Venise, et son fameux Pont des soupirs, qui relie le Palais aux prisons. Si un jour vous y allez, faites un voeu en le traversant et pousser un soupir, il paraît que ça porte bonheur... La visite du Palais musée est intéressante et donne une bonne idée de la grandeur passée de la Cité et du faste de la vie des doges ;

Le Pont du Rialto, qui est à Venise ce que le Ponte Vecchio est à Florence, abritant également des commerces ! A Venise, il n’y a que trois ponts permettant de traverser le Grand Canal, « la plus belle avenue du monde » dit-on…, et celui-ci est le plus ancien.

Le Grand Canal est d'ailleurs à emprunter absolument en vaporetto d’où vous longerez les plus belles façades de palais de la cité, dont la très fameuse Ca’d’oro devenue à notre époque un musée exposant des oeuvres d'art et des meubles anciens. Il est cependant assez difficile de s’installer à l’avant d’un vaporetto, dans la partie découverte d’où vous pourrez prendre les plus belles photos, car seules 5 à 6 places sont disponibles.

N’hésitez pas aussi à sortir des sentiers battus : cela n’est en fait pas si difficile que l’on pourrait le croire de prime abord car les petites rues de Venise sont le plus souvent. Vous découvrirez ainsi de magnifiques maisons et palais dans le pur style vénitien, la foule en moins. Et puis, à vrai dire, peut-être aurez vous l’occasion de vous perdre dans un dédale de ruelles, … sans vraiment l’avoir voulu. On a beau être d’ordinaire doté d’un sens aigu de l’orientation, il y a de quoi être déboussolé par tant de canaux et de ruelles qui se ressemblent tous !

Quelques autres visites et monuments que je vous recommande au gré de vos pérégrinations: le Quartier du Ghetto, l’Eglise Santa Maria della Salute (à la pointe d’un quartier nommé Dorsoduro, immanquable !), la Galerie de l’Académie pour les férus de peinture, le quartier de l’Arsenal…

Et pour ceux qui résident dans Venise même, ils constateront rapidement qu’ici, on se couche tôt. Venise la nuit demeure assez désertique : en hiver, cela donne vraiment l’impression d’une cité fantôme… D’ailleurs, il vous faudra dîner tôt car dès 20 h 30 la plupart des restaurants ne vous sert plus, ce qui est assez déroutant au début du séjour…

Sur la lagune, vous pourrez vous rendre dans les îles voisines de Murano et Burano réputées respectivement pour leur verre soufflé et leur dentelle, la seconde ayant l’avantage d’avoir conservé une certaine authenticité… Allez y de préférence par vos propres moyens, avec une ligne de vaporetto classique plutôt qu’avec une agence spécialisée… dans la visite des fabriques de verre et de dentelle… De Murano par exemple, nous n’avons vu qu’une usine : brève démonstration de l’artisanat local et visite du magasin d’usine 


- LES CLICHES A EVITER ( si vous n’êtes pas millionnaire s’entend !) -

On n’ignore pas en allant à Venise que le risque d’arnaques y est grand : à l’hôtel, au restaurant, au café de la Place Saint Marc, au musée, … et, pire que tout pour votre portefeuille, en gondole… Les prix pratiqués sont prohibitifs. D’ailleurs, les principaux clients de ce type d’embarcations (très classieux, je vous l’accorde), sont pour la plupart…asiatiques… Si vous comprenez l’allusion …
Vous découvrirez aussi bien les canaux à pied ou en vaporetto (le bateau-bus local) et si vraiment l’envie d’essayer ce type d’embarcation vous titille, empruntez une ligne de traghetto, gondole taille XXL, usitée pour traverser le Grand Canal (je l’ai déjà souligné, seuls trois ponts surplombent celui-ci, le seul moyen de se rendre d’une rive à l’autre sans perdre de temps dans un dédale de ruelles est donc de traverser en traghetto) : l’expédition ne durera donc que 2 petites minutes et vous ne serez pas seuls en amoureux à écouter une sérénade, mais quelle importance, l’ivresse est (presque) la même !

Il y a aussi les cafés de la place Saint-Marc. Là aussi les prix sont très élevés pour un service ni pire ni meilleur qu'ailleurs. Et dans les restaurants de ce quartier, n’en parlons pas : et tout ça pour un « menù turistico » plutôt décevant, alors que vous auriez pu vous régaler des spécialités vénitiennes ( beaucoup de plats à base de riz et de polenta, nous sommes au nord !!!) en cherchant mieux, mais un peu plus loin ! Disons qu’on se fait avoir une fois, mais pas deux…

------------------------------------

Pour des photos (toujours plus explicites) de notre séjour, avec de nombreux clichés de masques et costumes extravagants, je vous propose de vous rendre sur cette page :
http://www.chez.com/chrissoune/venise.htm

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 1878 fois et a été évalué à
98% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • jacquesherve publié le 21/06/2017
    Burano : une​ île qui vaut le détour !
  • jacquesherve publié le 21/06/2017
    Entièrement d'accord il faut sortir des sentiers battus. Bien dommage de voir des grands navires s'approcher de la Sérénissime. Il y aurait de quoi lutter contre de telles initiatives car Venise court un grand danger quant aux fondations des maisons.
  • jacquesherve publié le 21/06/2017
    On notera d'autres Venise comme Stockholm, Bruges ou Martigues.
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Venise en général, Italie

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 09/04/2000