Avis sur "Costa del Sol, Espagne"

publié le 23/10/2014 | magalas
Membre depuis : 21/03/2014
Avis : 482
Lecteurs satisfaits : 23
Plus à mon sujet :
Super
Avantages lire l'avis
Inconvénients lire l'avis
exceptionnel
Rapport qualité prix
Transport
Culture et découverte
Sécurité
Hospitalité

"Marbella et son côté sulfureux et bling bling mais pas que!"

Le Casco Antiguo

Le Casco Antiguo

C'est dès l'âge de 16 ans que j'ai effectué mes premiers séjours en Espagne et depuis lors, je suis tombée amoureuse de ce pays.

J'ai eu l'occasion de résider à Madrid et à Cadix et j'avoue avoir un faible pour l'Andalousie.

Du coup, depuis 3 ans, après avoir un peu laissé tomber nos voyages dans ce pays au profit de l'Italie, entre autres pour des raisons familiales, nous y retournons tous les ans, et si au long de l'année nous restons en Catalogne, beaucoup plus proche de chez nous, quand vient la fin de l'été, c'est en Andalousie que nous nous rendons.

Deux années de suite, notre point de chute à été Torremolinos, cette année, ce fut Marbella.

La ville

:

Marbella est connue pour ses fastes, ses jet setteurs, ses golfs, ses villas somptueuses.

C'est en quelque sorte l'équivalent de Saint Tropez, l'authenticité d'un ancien village de pêcheurs en moins.

Située à 57 km de Malaga et à 100 km de Gibraltar, elle est sensée être ensoleillée quasiment toute l'année.
Pas de chance pour nous, c'est sous un ciel gris et bas que nous l'avons redécouverte au début du mois.

J'avoue tout de suite que cette ville n'a pas été un coup de coeur, contrairement à sa grande soeur Malaga.

Lorsqu'on arrive à Marbella, soit en voiture, soit en bus, on est obligé de la découvrir via une longue avenue sans charme, avec des immeubles, des boutiques et beaucoup de circulation.

C'est vers le quartier ancien qu'il faut se rendre afin de redécouvrir ce qui fait le charme de l'Andalousie, les maisons blanchies à la chaux, les petites ruelles, les places ombragées.

Le Casco Antiguo (quartier ancien) est facile à trouver, il est situé face à la promenade menant au Paseo Maritimo, promenade sur laquelle sont érigées des sculptures de Dali.

Là, enfin, on peut se promener tranquillement dans des petites rues toutes fleuries, s'attabler aux terrasses des bars, prendre un chocolat chaud accompagné de churros vers 11 h, heure du petit-déjeuner en Espagne.

Inutile de venir plus tôt, presque tout sera fermé, la belle endormie n'aime pas se lever tôt.

Qu'y a t'il à voir à Marbella?

La Place des orangers (plaza de los Naranjos), avec ses terrasses, sa végétation, c'est le point central de la vieille ville.

Les ruelles qui s'entrelacent et qui forment un dédale dans lequel on aime à s'enfoncer, les petites églises, les places.

C'est une chance, la vieille ville a gardé le charme d'antan, malgré les nombreuses constructions qui foisonnent dans ses alentours.

Quittons le Casco Antiguo et dirigeons nous vers la mer.

Le jardin de la Alameda est également un passage incontournable, il définit la limite entre la vieille ville et la mer et offre une superbe balade au milieu d'arbres colonisés par des perruches plus bavardes que des vieilles pies.

C'est de là également qu'on peut découvrir la ville en empruntant une calèche, chose que nous n'avons jamais faite, mais j'ai vu des groupes d'hommes qui ne s'en privaient pas!

Le Paseo Maritimo et les statues que Dali a offertes à la ville qui mène tout droit au front de mer.
Ce Paseo (ou Avenida del mar) est devenu du coup un musée à ciel ouvert et entièrement gratuit.

La promenade maritime le long des plages s'étend sur des kilomètres et offre la possibilité de rejoindre à pied le port de Puerto Banus, situé à 6 km de là.

Les plages sont bordées de bars, restaurants, boutiques, hôtels et de jardins.

Nous n'avons pu laisser passer l'occasion de déjeuner dans un chiringuito, depuis le temps que nous en avions envie .

Qu'est ce?

Un petit snack (on en trouve partout sur les plages de la région, les plus beaux sont à Torremolinos) qui sont installés directement sur la plage et permettent de déguster, les pieds dans le sable, des sardines grillées sur un feu de bois.

C'est dans une ancienne barque de pêcheur que le feu est allumé (pas trop tôt, nous sommes en Espagne n'oubliez pas qu'on y déjeune pas avant 14h), un feu de bois sur lequel on fait griller à la verticale des brochettes de sardines.

C'est super bon, pas cher (7à 8 euros à Marbella, moins cher ailleurs), surtout si on accompagne le tout d'un vin blanc bien frais!

Les transats peuvent être loués pour seulement 5 euros la journée, j'imagine qu'en été c'est plus cher mais qui sait?

C'est également à Marbella que l'on peut voir une mosquée derrière laquelle se trouve, bien cachée, la résidence de l'ancien roi Fahd d'Arabie Saoudite, et qui est, parait il, la réplique de la Maison Blanche!

Si la ville regorge de cliniques dentaires et esthétiques (là bas, la publicité pour ses dernières n'est pas interdite et elles ne s'en privent pas), c'est peut être parce que Marbella possède des trottoirs bourrés de pièges, on manque se casser la figure toutes les 3 minutes, j'ai pu me rattraper à mon mari mais une femme n'a pas eu cette chance (enfin pas de bras secourable!) et elle s'est vautrée devant nous, sans se faire mal heureusement.

Du coup, on a pensé que les cliniques avaient un partenariat avec la municipalité et d'ailleurs, il est impossible de compter le nombre d'affiches affichant des dentures refaites avec des avant-après spectaculaires!

Mais je vous disais qu'on pouvait rejoindre à pieds Puerto Banus, le port le plus huppé qui soit!

Si vous aimez voir d'immenses yachts ammarrés, des voitures de luxe, là, vous serez servis!

Ce port est sans aucun charme, assez bétonné, ce qui est rare en Espagne où la plus grand eplace est faite aux arbres et aux fleurs, on y croise, en saison, des silhouettes connues, mais surtout pas mal de russes et de femmes bien liftées (ou mal liftées, ça dépend!).

Les boutiques de luxe sont alignées les unes à côté des autres, néanmoins, et ça nous a bien étonné, des vendeurs de sacs de contrefaçon n'hésitent pas à proposer leurs articles devant les boutiques des marques qui sont copiées, c'est assez surprenant.

Imaginez qu'on vous propose un faux sac Hermes devant la boutique mère!

Bon, c'est vrai, on a assisté une fois à une course poursuite entre ces vendeurs et deux policiers qui, au bout du compte, n'ont pu récupérer qu'un sac vert (et bien moche) qu'un vendeur avait laissé tomber en prenant la fuite.

Dans les environs, il y a énormément de terrains de golf, très prisés par les anglais.

La région est chic, pas si chère que cela néanmoins, en tout cas, lorsqu'on y fait ses courses, et si on évite le rayon alimentation du magasin Cortes ingles qui est l'équivalent tout à la fois de Fauchon et de la Grande Epicerie de Paris située au Bon Marché, à Paris et qui n'est pas renommé pour ses petits prix.
Mais on trouve là du caviar, du champagne des plus grandes marques, des produits russes, rien que du bon!

Marbella possède aussi un très grand centre commercial,'''La Canada''', doté d'une foultitude de boutiques, c'est chic, aéré, et il y en a pour toutes les bourses, c'est cela aussi qui est chouette, il n'est pas nécessaire d'être friqué pour y faire ses emplettes.

Accessible depuis le centre de Marbella en empruntant un bus.

La ville a vu ses dernières années son glamour terni par la crise, de retentissants scandales de corruption et une réputation sulfureuse de repaire ensoleillé des mafias de tous horizons et on sent qu'il y a une sorte de laisser aller, l'ancien maire qui avait fait des tas de malversations est en prison et c'est une femme qui désormais tient les rennes de la ville.

Depuis l'aéroport de Malaga (car tout le monde n'a pas un jet privé pour atterrir dans sa somptueuse villa), on peut , pour arriver à Marbella, outre la location de voiture bien sur, emprunter un bus qui mettra une bonne heure pour arriver ou prendre le Rer jusqu'à Torremolinos ou Fuengirola et de là, reprendre un bus, ce qui fait gagner un peu de temps.

Nous nous sommes rendus deux fois à Marbella, cette année en octobre, l'année dernière en Septembre, l'effervescence des mois estivaux n'était plus là, et du coup, nous n'avons pas rencontré de VIP ni assisté aux folles nuits (en même temps, qui nous aurait envoyé des cartons d'invitation?).

L'Andalousie ne se résume pas à cette ville et c'est tant mieux, si nous avons apprécié ses longues promenades au bord de la mer, ses jardins et ses petites rues, nous n'avons pas retrouvé l'authenticité de cette région qui nous plait tant.

Et puis, même le temps n'était pas de la partie!

Ce que j'ai aimé à Marbella

:

Ses Chiringuitos, bien sur!
Son quartier ancien, parfaitement préservé
Son immense Paseo Maritimo avec ses orangers et ses palmiers.
Ses beaux jardins
L'Avenida del Mar et les statues de Dali

Ce que j'ai moins apprécié

:

Puerto Banus et son béton
Son côté Bling Bling
De voir cette année que l'immense élephant qui cachait en fait une douche, installé sur la plage, au bout de l'Avenida del Mar que nous avions admiré l'année dernière est abimé et tagué .
Ses alentours et sa mutitude de golfs, qui épuisent les ressources d'eau de la région

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 1427 fois et a été évalué à
69% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
exceptionnel

Commentaires sur cet avis

  • ciaocomestai publié le 04/11/2014
    vivanT!
  • ciaocomestai publié le 04/11/2014
    Tu as oublié de nous indiquer quel est ton yacht!
  • ciaocomestai publié le 04/11/2014
    Ton avis est vivante et agréable à lire!
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Costa del Sol, Espagne

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 18/08/2000