Patagonie, Argentine

Images de la communauté

Patagonie, Argentine

> Voir les caractéristiques

100% positif

6 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Patagonie, Argentine"

publié le 31/08/2003 | Astrid1
Membre depuis : 24/04/2000
Avis : 205
Lecteurs satisfaits : 118
Plus à mon sujet :
Un petit tour en Afrique-Australe: AMANZA: http://amanza.fr
Excellent
Avantages Réserve d'animaux marins unique, paysage...
Inconvénients Une usine d'alu !
très intéressant
Culture et découverte
Hospitalité
Ambiance et vie nocturne

"Un petit bout de Patagonie peu ordinaire"

Sauvez les baleines

Sauvez les baleines

Lorsqu’on regarde la carte géographique de l’Argentine, sur la cote Atlantique, en Patagonie (Terres situées au Sud du fleuve Rio Colorado jusqu’à sa pointe australe qui laisse la place à la Terre de Feu) et plus précisément encore dans l’état du Chubut, se dresse une petite excroissance de terre en forme de champignon dénommée Péninsule Valdés.

Cette Péninsule, si petite soit elle a l’échelle du pays représente à elle-même pas loin de 400 km de routes qui l’encerclent et offre aux visiteurs un parc national des plus atypiques.

Sanctuaire d’animaux, réserve du monde marin unique, bout de Patagonie battue des vents arctiques, golfes jumeaux naturels, la péninsule attire depuis longtemps les voyageurs en mal d’une nature préservée et Puerto Madryn, la ville la plus proche du parc, en bordure de mer, profite de cette atmosphère paisible et contemplative mais aussi joyeuse et fêtarde chaque année lorsque les baleines reviennent sur ses cotes pour se reproduire et mettre bas leurs petits.

Puerto Madryn est construite sur le golfe Nuevo.
Si son nom et la première impression que la ville donne n’a rien de fabuleux, il faut attendre quelques jours avant d’en découvrir le charme et comprendre dans quelle carte postale incroyable, elle se situe. La mer au bleu profond chatouille ses cotes et tout autour de Puerto Madryn, les collines et dunes de sable dur jaune paille en font son écrin.
C’est une ville paisible, sereine, calme ou le regard des voyageurs et habitants se tournent sans cesse vers la mer, scrutant son immensité à la recherche des baleines !
Happés par un tel spectacle, chacun comme face à un feu d’artifice s’émerveille des bonds extraordinaires des mammifères agiles, d’une queue qui sort à la surface chassant l’écume ou nous saluant comme pour délivrer un message, des petits baleineaux qui tels des dauphins sortent de l’eau pour y replonger immédiatement.
Et la ville de Puerto Madryn adoptant ses pensionnaires peu communs quelques mois dans l'année, est littéralement vouée au culte de la baleine, des éléphants de mer, des lions de mer, des orques, des pingouins, des dauphins. Les décorations de ses restaurants sont suggestives, les hôtels en bordure de mer sont d’authentiques lieux d’observation. Un autre attrait de la ville réside dans les pavillons résidentiels qui s’étalent le long de la cote et ont ceci de magiques, d’être tous très différents dans leurs architectures, de l’haciendas espagnole au château mexicain, d’autres ont conservé un pur style breton/celte (La région de Trelew, ville ou se trouve l’aéroport / Puerto Madryn ont été fondées principalement par les Gallois qui immigrèrent ici pour construire un chemin de fer). On découvre également de vrais maison "british", briquettes rouges et bow window… Ce cosmopolitisme architectural, loin de ressembler à un immense maelström, est réellement charmant.
Dans le centre ville, comme on le retrouve souvent, l’oasis de verdure de la place centrale carrée et hispanique apporte la fraîcheur et la douceur qu’il convient de chercher après avoir quitter la mer.

Si les cotes se prêtent bien à leur découverte en vélo, du moins pour les plages les plus proches comme El Doradillo ou Punta Loma (Et oui, ça grimpe… mais c’est le plaisir de gravir des collines qui veut ça ! Prenez tout ce dont vous pourriez avoir besoin car dès la sortie de la ville, vous ne trouverez plus rien a acheter et en cas de panne d’eau, il faudra vous contenter de regarder la mer !), la réserve naturelle n’est accessible qu’en voiture… (A louer sur place ou tour organisé en partance de Puerto Madryn).

Remontant vers le nord, en passant devant l’immonde usine d’aluminium (soit dit au passage), on accède après une soixantaine de km de route bitumée à l’entrée de la Réserve. Le passage obligé sur l’isthme permet d'admirer les deux golfes de Valdés, au nord le Golfe San José complètement protégé (Pas de circulation en bateau dessus) et au sud le golfe Nuevo. A cet endroit, on trouve un petit musée sans trop d’intérêt, ainsi qu’une tour permettant de s’élever un peu pour s'extasier encore davantage.

Le village de Puerto Pyramidés, sans être très beau est situé dans une jolie petite crique, abritée des vents. C’est là que vous pourrez faire de la plongée, sortir en mer sur divers bateaux pour s’approcher tout prés des animaux. Emotions, sensation sont garanties quand les baleines viennent faire leurs bonds a 1 mètre de vous, vous recouvrant d’eau histoire de vous tester et de voir votre réaction !

Ensuite, vous aurez le choix de faire le tour de la péninsule dans le sens que vous souhaitez. La pampa sauvage est recouverte de buissons d’herbes ras qui parfois ne résiste pas au vent et s’envolent rapelant d'autres images de Far West désertique et désolé.

Mais c’est loin d’être le cas en fait. On croise plein d’animaux terrestres cette fois ci, dans le parc. Au milieu de la péninsule se trouve un estancia gigantesque (sauf a l'image de la Patagonie) qui compte pas moins que 50 000 moutons. Bon, je m'attarde pas la dessus, ceux la n'ont rien de sauvages ! Mais autrement, on peut apercevoir des lièvres patagons (aux grandes oreilles), des Maras, mais aussi des Guanacos cette sorte de lamas spécifique, des autruches, des petits renards (les zorros), des tatous (parfois, hélas écrasés…) et bien sur de très nombreux oiseaux…


On ne se lasse pas de contempler la nature sur les pistes, le spectacle se déploie derrière les vitres et au fur et à mesure de la journée, la lumière variant, c’est un autre monde dans lequel on navigue. Au sud de la presque île, on compte deux salars aux eaux rose/violette (ceci serait du a un plancton qui teinte l’eau ?) absolument irréels et magnifiques.
A Caleta Valdes, la bande de terre de la péninsule qui retombe vers le sud offre des formes géographiques voluptueuses et les couleurs s’embrassent dans un ciel de fin du monde incroyable. C’est aussi là qu’on peut saluer les éléphants de mer, énormes pachydermes marins qui vous transportent l’espace d’un instant dans les films animaliers qui ont bercé votre enfance (pas vous ?) et on s’amuse à les voir nous observer à leur tour.

La Péninsule de Valdes se visite presque toute l’année. Les animaux ne sont pas tous là en même temps, il vous faudra choisir votre mois... Cependant, octobre, novembre sont recommandés pour observer les baleines, les éléphants, lions et pingouins. Les orques arrivent plus tard entre janvier et avril (évidemment, les baleines ne restent pas trop du coup… !).

Si les grands espaces vous plaisent, si vous roulez pendant longtemps sur les routes de Patagonie, Puerto Madryn et la Péninsule se transformeront en véritable oasis de vie… ne manquez pas ça !!

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 6213 fois et a été évalué à
92% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • suomi publié le 22/12/2005
    et cette eau d'un bleu si profond...et ses baleines dans le port..J'ai passé 2 heures à les regarder en attendant le bus pour Rio Gallegos!
  • suomi publié le 13/09/2005
    Je pars là bas en novembre...Je vais etudier tes recits ;-)
  • Automne95 publié le 11/03/2005
    t'es une vraie baroudeuse, je reviendrais demain lire tes autres avis!j'adore tes photos et surtout la façon dont tu parles de tes visites
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Patagonie, Argentine

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 03/03/2001

This page moved permanently here: http://www.ciao.fr/Patagonie_Argentine__Avis_551288