Patagonie, Argentine

Images de la communauté

Patagonie, Argentine

> Voir les caractéristiques

100% positif

6 avis de la communauté

Désolé, nous n'avons pas trouvé d'offre correspondante

Avis sur "Patagonie, Argentine"

publié le 05/10/2005 | marmotus
Membre depuis : 31/07/2000
Avis : 47
Lecteurs satisfaits : 55
Plus à mon sujet :
Sur Ciao, j'ai rencontré le plus talentueux, le plus adorable, le plus incroyable des ciaonautes. Solangejazz est décédé le 2 janvier 2011 à 45 ans. We miss you Laurent.
Excellent
Avantages glaciers blancs, noirs... et chocolat
Inconvénients pas seuls au bout du monde et un peu frisquet
très intéressant
Rapport qualité prix
Transport
Culture et découverte
Sécurité
Hospitalité

"Glaciers et condors"

le Perito Moreno

le Perito Moreno

A mon retour de Patagonie, à la question traditionnelle «As-tu vu Florent Pagny ?», je réponds : Non, désolée, mais j'ai beaucoup MIEUX : Ma liberté de voyager au sein de l'un des plus beaux paysages du monde en el Parque Nacional Los Glaciares».

A l'atterrissage s'offre l'un des plus paysages qu'il m'ait été donné d'admirer d'un hublot : le turquoise du lago Argentino, le brun de la cordillère des Andes recouvertes d'une calotte neigeuse et le grand bleu d'un ciel froid.

Pour se rendre à El Calafate situé à 30 km, à l'aerobus, préférez le taxi, plus fréquent et moins onéreux si vous vous regroupez à plusieurs voyageurs.

El Calafate est aux glaciers ce que la cambodgienne Siem Reap est à Angkor, une ville essentiellement touristique, grouillante de restaurants américanisés, de magasins de souvenirs et de pensions aux hôtels de grands luxes.
Nous logeons à 500 mètres à l'extérieur du village à l'auberge de jeunesse Hostal del Glaciar (www.glaciar.com). Ambiance très routarde à l'intérieur de la grande cuisine. Deux argentins grattent la guitare et des parisiennes en goguette nous briefent sur Puerto Madryn.


EL LAGO ARGENTINO (1 journée - mise en bouche au Perito Moreno)
Après quelque 3 heures de navigation en bateau (excursion assez onéreuse mais inoubliable), nous arrivons au glacier Spegazzini, au pied duquel flottent de gros glaçons.
Plus loin, lors d'un accostage dans la baie Onelli , au lieu de s'enterrer dans le restaurant, nous traversons une forêt d'arbres rares et chétifs, des «lengas», tordus par le vent pour arriver à une lagune où dérivent des mini-icebergs. Puis réembarquement pour le clou du largo Argentino : le glacier Upsala, 60 km de long, quatre fois plus gros que le Perito Moreno. Du pont du bateau, nous ne pouvons qu'être béats devant cette muraille de glace blanche et grisâtre de 70 m de haut (cette partie émergée ne représentant qu'1/8 de la hauteur totale !). Dans la «leche de glaciar», cette eau du lac d'un bleu étrange, flottent des îlots de glace aux formes étranges. Un iceberg est troué d'un rond parfait.
Sur les flancs des montagnes, nous pouvons observer les traces d'avancées antérieures des glaciers. Upsala serait celui de Patagonie qui fond le plus rapidement : 6 km au cours des dernières années.


EL PERITO MORENO (1,5 jour)
L'auberge propose des expéditions «alternatives» au parc national des Glaciers, à 50 km d'El Calafate, et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Alternatives car au lieu d'aller par la route principale, le bus musarde à travers de fabuleux paysages désolés pour finalement nous abandonner à quelques kilomètres du parc.
Lors d'une randonnée, nous découvrons progressivement la perle du sud, el Perito Moreno.
30 km de long, 5 km de large, le glacier impose sa beauté.
Mais le Perito n'est pas seulement un spectacle visuel mais aussi auditif. Des craquements incessants et, régulièrement, dans un grand fracas, se détachent des blocs de glace qui s'échouent dans les eaux pures du lac Argentino.
Un condor le survole lentement, majestueusement. Deux grands beautés de la nature réunies. A-D-M-I-R-A-T-I-O-N. Les heures passent à ne regarder qu'un grand panoramique blanc et bleu et à écouter des cracs et des ploufs.
Une balade en bateau au flanc du glacier permet de prendre encore plus contact avec le mastodonte.

Mini-trekking sur le Perito Moreno. Chaussés de crampons, nous marchons entre les pics, mini-rivières, failles bleutées, crevasses où les bleus se jouent translucides. Un whisky ambré on the rocks est servi sur la glace par des guides qui nous confient leurs inquiétudes sur le réchauffement du climat et le devenir économique de leur région.

Au retour, je cueille des calafates, délicieuses baies violacées. Selon les locaux, le seul fait de les déguster m'assure de revenir à la ville éponyme.

Astuce Marmotus : si vous avez du temps à El Calafate, promenez-vous à la laguna Nimes à 1 km au nord de la ville. Cette réserve protégée -nullement touristique -est un régal pour ornithologues amateurs : flamants, cygnes à cous noirs, hérons, oies...


EL CHALTEN ET LE FITZ ROY (3 jours)
A 220 km d'El Calafate, 5 heures de mauvaise route en bus à travers la pampa mélancolique. Une halte dans le Bagdad local où est parqué un lama aux grands cils, avide de tendresse.

El Chalten est la plus jeune ville d'Argentine. Plus authentique qu'El Calafate, loin du tourisme de masse, elle accueille par an plus de 20.000 randonneurs, montagnards, grimpeurs qui n'aspirent qu'à se confronter au Fitz Roy et ses voisins, les montagnes andines les plus majestueuses.
Nous dormons à l'Albergue Patagonia, une auberge de jeunesse des plus accueillantes quoique mal organisée : nous devons changer de chambre toutes les nuits ! L'ambiance cosy, la bibliothèque, la videothèque et le restaurant attenant, original et délicieux, font vite oublier ce léger inconvénient.
Quatre chemins de randonnée, bien signalés, sillonnent la région. Celles du Laguna Torre et de Los Tres sont magnifiques. Malheureusement, le Cerro Torre, 3128 m, reste caché dans le brouillard ; le Fitz Roy, 3405 m, daigne lui montrer son nez rose. La région est très venteuse : difficile de rester debout le long de la corniche du Cerro Torre ou de marcher à contre-vent dans les rues désertes d'El Chalten.
Des expéditions de plusieurs jours sont organisées jusqu'au glacier Upsala. Magie assurée.

BARILOCHE (2 jours)
D'El Calafate, nous rejoignons Bariloche, 800 km plus au nord et toujours en Patagonie. L'avion longe la Cordillère des Andes : fastueux !
A Bariloche, on croise :
- les gourmands de chocolat car la ville se veut «la Suisse argentine». Sur la place d'El centro civico, les touristes se font photographier avec des Saint-Bernards affublés de barrillets à rhum. Quand le ridicule ne tue pas...
- les bacheliers qui traditionnellement viennent y fêter leurs diplômes, d'où un grand choix de discothèques !
- et les sportifs car Bariloche est une base de choix pour le ski !

L'Albergue Bolsa del Deporte est certainement la plus chouette auberge de jeunesse d'Argentine. L'architecture est originale et l'accueil de Carlos adorable.

De Bariloche, nous avons contourné en bus le lac Nahuel Huapi par le sud-ouest pour une randonnée aux alentours du Cerro Catedral, au Ventisquero Negro. Outre de superbes cascades, un lac café au lait dans lequel se jette un glacier noir, défoule une fois de plus, notre appareil photo. Les icebergs, chargés de moraines, sont bruns, striés de fines nervures blanches.

Le nord de Bariloche est très prometteur : la route des Sept-Lacs, San Martin de Los Andes et la Vallée enchantée. D'autres destinations de rêve pour un prochain périple de Buenos Aires à la Patagonie chilienne. A suivre...

http://marmotus.free.fr/

Evaluation de la communauté

Cet avis a été lu 5875 fois et a été évalué à
69% :
> Comprendre l'évaluation de cet avis
très intéressant

Commentaires sur cet avis

  • caro34110 publié le 28/07/2008
    Une magnifique région!
  • Petitebille publié le 30/10/2006
    C'est sympa de se promener avec toi et de voir que la patagonie a les mêmes effets sur d'autres personnes!
  • claire812 publié le 27/01/2006
    super beau pays, tu m'as fait réver merci
  • Vous avez apprécié cet avis ? Vous avez une question ? Identifiez-vous avec votre compte Ciao pour laisser un commentaire à l'auteur. Se connecter

Information produit : Patagonie, Argentine

Description du produit par le fabriquant

Ciao

Référencé sur Ciao depuis: 03/03/2001