Avis sur

Wasting Light - Foo Fighters

Evaluation générale (1): Evaluation totale Wasting Light - Foo Fighters

3 annonces provenant de marchands référencés à titre payant entre 5,79 EUR à 14,70 EUR  

Tous les avis sur Wasting Light - Foo Fighters

 Rédigez votre propre avis

annonce


 


 


Un son brut et 100% efficace

5  23.02.2012

Avantages:
Boooooooon son  !  !  !

Inconvénients:
Aucun

Recommandable: Oui 

Détails:

Textes

Chant/voix

Musique

Arrangements

Créativité


VintageVenus

Plus à mon sujet: Désolée pour l'absence...

Membre depuis:01.03.2003

Avis:183

Lecteurs satisfaits:122

Partager cet avis sur Google+
Cet avis a été évalué par 21 membres de Ciao en moyenne: exceptionnel

Quoi ?


KEWA???!!!


Non mais je REVE !


Mon album préféré de 2011, sorti au mois d'avril dernier et PERSONNE n'a encore donné son avis dessus ? On dirait bien que je suis revenue sur Ciao à temps :-) Et c'est parti pour un petit avis en musique.


LES FOO FIGHTERS


Ce n'est un secret pour personne, en tout cas pour personne dans mon entourage, les Foo Fighters, c'est mon groupe préféré. Oh là, ça remonte à loin cette histoire, j'étais même déjà fan avant la sortie de leur premier album « Foo Fighters » en juin 1995 parce que j'attendais impatiemment de voir à quoi ressemblerait le nouveau projet de Dave Grohl post-Nirvana (il était le batteur de ce groupe mythique, précision qui a son importance pour ceux qui ne seraient pas encore au courant).


Donc à la base, ce premier album, c'est Dave qui l'a entièrement « orchestré » - si j'ose dire - en solo. Il a enregistré toutes les parties musicales et vocales seul, ce qui n'est pas rien. Grohl a ensuite embauché des musiciens et les Foo se sont concrétisés en tant que groupe avant de partir en tournée et de connaître un succès mondial.


D'autres albums suivirent ce premier opus, « The Color and the Shape » (1997), « There is Nothing Left to Lose » (1999), « One By One » (2002), « In Your Honor » (2005), « Echoes, Silence, Patience & Grace » (2007) et enfin le dernier en date, Wasting Light. Sans oublier le live acoustique (« Skin and Bones », en 2006) et un best-of contenant deux inédits sorti en 2009.


WASTING LIGHT – RETOUR AUX SOURCES


La particularité de ce nouvel album, c'est qu'il a été enregistré dans le garage de Dave Grohl, eh oui ! Il plaisante d'ailleurs beaucoup là-dessus en avouant avoir galéré pour que son épouse accepte cette situation. Bah, moi je trouverais ça plutôt cool que six gaillards viennent s'éclater à jouer du rock chez moi, je leur ferais même des cookies tiens... quoique, je leur servirais plutôt plein de bière et de whisky en fait, c'est plus logique. Bref, je divague. Le but de cet enregistrement « at home » était d'obtenir un son pur et non trafiqué afin de ne pas ressembler à toutes ces productions musicales contemporaines et formatées FM qui sonnent toutes pareil (je ne vise personne). Et c'est plutôt réussi ! D'autant plus que nous retrouvons le légendaire Butch Vig (qui produisit le « Nevermind » de Nirvana 20 ans plus tôt, ainsi que le dernier Green Day en 2009 et qui fut également le batteur de Garbage, pour vous donner un tout petit aperçu de sa carrière phénoménale).


Voyons voir les morceaux en détail...


BRIGE BURNING

Un riff strident qui monte crescendo avant que la voix furieuse de Grohl ne se

Photos pour Wasting Light - Foo Fighters
Wasting Light - Foo Fighters IMG_0582 - Wasting Light - Foo Fighters
Wasting Light - Foo Fighters
mette à hurler « These are my famous last words! ». Plutôt original de débuter un album en parlant de ses dernières paroles, pas vrai ? Je plaisante, c'est l'un de mes titres préférés. Taylor Hawkins tape comme un sauvage sur ses futs, les guitares (trois au total !) sont en harmonie parfaite, le tout est hyper rythmé et harmonique en même temps, les couplets plus calmes contrastent à merveille avec le chorus rock juste ce qu'il faut, les voix sont parfaites... j'adore, je l'ai en boucle dans mon lecteur et je ne m'en lasse pas. Sortira-t-elle en single ? J'espère bien !


ROPE


Ah, voici le titre qui a fait office de premier single au printemps dernier. A la première écoute avant la sortie de l'album, je savais que je profitais des 4,19 minutes les plus agréables de ce début d'année ;-) La voix de Dave est d'abord douce, presque chuchotante, jusqu'au refrain qui m'a fait penser « ça c'est du grand Foo comme on les aime, back to basics, sans chichis et brut de décoffrage ». Avis aux fans d'électro, cette chanson a fait l'objet d'un remix plutôt bien foutu par Deadmau5, je l'ai d'ailleurs découvert chez H&M et je devais faire cette tête au moment de patienter en caisse o_O : http://www.youtube.com/watch?v=8qnwtiC239g


DEAR ROSEMARY


Chanson plutôt sombre sur laquelle Bob Mould de Hüsker Dü fait un petit « guest vocal », ce qui donne à ce titre un côté... je ne sais pas comment dire, « vintage » ? Ce qui est une façon polie de dire que sa voix vieillit un peu l'ensemble :-p Petite anecdote : lors de l'enregistrement, Dave a écrit certaines des paroles sur un coin de table avant même d'enregistrer ce titre ! Comme à la grande époque des Pixies à qui il arrivait carrément d'écrire des morceaux entiers en arrivant au studio (et je dois dire que cela s'entend quelques fois).


WHITE LIMO


Ce titre a eu droit à son petit buzz sur le net grâce à un clip non officiel mais bel et bien réalisé par le groupe, je vous invite à aller le voir car c'est à se tordre de rire et la superbe blonde est bien Madame Grohl (et non il ne s'agit pas de moi, bouhou). Budget total de cette vidéo : je dirais 50 dollars maxi. Alors que dire sur ce morceau ? Très brut de décoffrage, ça envoie du bois, tendance heavy metal même – on entend bien l'influence de Motörhead (en plus, Lemmy himself apparaît dans ce clip). À conseiller si vous aimez les pogos ou pour faire ch... vos voisins. Je lui trouve une certaine ressemblance avec le titre « Wattershed » du premier album, ce n'est pas pour me déplaire.


ARLANDRIA


Encore un coup de cœur ! D'ailleurs, c'est le dernier single en date (These Days sera le prochain). Ce titre a tous les atouts nécessaires pour devenir un hit : on le retient facilement mais il ne fait pas « commercial », le pre-chorus est aussi accrocheur que le reste, les guitares sonnent juste et cette ligne de basse... graou, j'adore, merci Nate Mendel ! Pour info, « Arlandria «  est le nom du quartier dans lequel dave a vécu un temps quand il était plus jeune, ce n'est pas la première fois qu'il évoque sa Virginie natale dans ses chansons.


THESE DAYS


Pas la plus joyeuse mais certainement une des plus pêchues. En gro(hl)s, cette chanson traite de notre mortalité à tous et de notre fin inévitable... (« Un de ces jours, les horloges s'arrêteront et le temps ne signifiera plus rien »). Le rythme est efficace, cependant, et le refrain encourage fortement la grosse défoulade en concert. Seul bémol : le refrain qui revient inlassablement alors que l'on croit la chanson terminée... les Foo nous refont souvent ce coup-là et c'est un tantinet lassant à la longue, d'autant plus que toutes les chansons sont relativement longues à la base sur cet album.


BACK & FORTH


La chanson qui donne son titre à ce formidable documentaire (plusieurs fois récompensé, tout comme l'album) sur le groupe que je vous recommande fortement ! Sans aucun doute, le morceau le plus pop du disque, on a envie de sauter partout quand on l'entend et je ne sais pas pourquoi mais elle me donne la pêche, celle-là ! Moi aussi j'ai bien envie de faire du « back & forth with you » hé hé !


A MATTER OF TIME


Petit morceau sympa qui, selon moi, ne devient intéressant qu'à partir du refrain. Il faut dire que le couplet tire un peu en longueur...


MISS THE MISERY


Grosse production calibrée pour les stades, c'est certain. Je ne suis pas fan, avec les choeurs qui font « woooo hooooo », on dirait du mauvais Bon Jovi (pléonasme), et Dieu sait que ça me brise le cœur de dire ça... Hé, je pouvais pas A-DO-RER tout l'album, si ?

I SHOULD HAVE KNOWN


Belle, trèèèès belle ballade avec accordéon (même si on ne l'entend pas) et basse électrique boostée à la distortion joués par... Krist Novoselic, AKA (Also Known As, alias pour vous et moi), le bassiste de Nirvana. Ma parole, c'est vraiment le disque des retrouvailles, avec Butch Vig et Pat Smear (guitariste supplémentaire de Nirvana pour la tournée In Utero et l'Unplugged, il avait fait partie de l'aventure des Foo Fighters au début, a quitté le groupe et est revenu en 2006) ! J'aime beaucoup ce morceau, il prend aux tripes. Les journalistes et critiques musicaux semblent toujours prendre un malin plaisir à voir des allusions à Kurt Cobain partout depuis que l'ancien batteur de Nirvana s'est « émancipé ». Et cela a le don de m'agacer, le pauvre Dave qui a droit à sa question là dessus à chaque interview... Mais bref, il a reconnu à demi-mots que cette chanson évoquait sa relation avec Cobain. On y sent bien évidemment de l'amertume (« J'aurais dû me douter que cela allait finir ainsi. J'aurais dû savoir qu'il n'y avait pas d'autre possibilité. J'aurais dû entendre ton appel au secours, je maudis mon cœur devenu sourd (…) Mais je ne peux pas te pardonner pour l'instant ».) Poignant. La fin est particulièrement belle, ça monte crescendo et l'harmonie des instruments est totale, franchement un grand moment d'émotion avec violons et tout. Superbe.


WALK


YES ! Ma préférée. Mais vraiment. Des Foo Fighters, j'ai mes chansons adorées depuis des lustres : Big Me, Everlong (évidemment), M.I.A., Times Like These, Once and For All, Word Forward, Wheels et maintenant Walk. Impossible de m'en lasser, mais c'est pareil pour tout l'album que j'écoute régulièrement depuis le 11 avril 2011, date de sa sortie. « Walk », dont vous avez sans doute vu le clip hilarant et fortement inspiré par le film « La Chute » dans lequel Michael Douglas pète les plombs, c'est l'histoire d'un homme qui repart de zéro, qui réapprend à marcher et à parler, manière symbolique d'évoquer une renaissance. Cette chanson m'a énormément touchée à la première écoute car elle est arrivée à un moment assez difficile pour moi (je venais de perdre mon papa), et – je n'ai raconté cette anecdote à personne auparavant – j'ai craqué et fondu en larmes lorsque Grohl se met à hurler vers la fin :

« I'm on my knees, I'm praying for a sign
Forever, whenever
I never wanna die
I never wanna die
I never wanna die
I'm on my knees
I never wanna die
I'm dancing on my grave
And running through the fire
Forever, whenever
I never wanna die
I never wanna leave
I'll never say goodbye
Forever
Whenever
Forever
Whenever »


J'ai du mal à l'expliquer, ça a touché une corde (très) sensible et ça résonne en moi depuis lors. J'ai su que cette chanson allait faire partie de ma vie comme nulle autre. Ce pied de nez à la mort m'a aidé à exorciser pas mal de choses, et en même temps je pense que beaucoup de personnes se retrouvent dans ces paroles quand il est question de refuser de mourir et de vouloir se battre jusqu'au bout. Voilà, c'était l'analyse psy du jour, ça fera 50 €, merci.


THESE ARE MY FAMOUS LAST WORDS


En conclusion : ce superbe album est bien la preuve que le rock n'est pas mort ! D'ailleurs, quel plaisir de voir toutes les récompenses que les Foo ont reçu pour Wasting Light : meilleur album rock, meilleure performance rock et performance hard rock/metal et meilleure chanson rock (plus le meilleur docu pour « Back & Forth », et ce rien qu'aux Grammys !!!


Voilà, j'espère avoir réussi à transmettre ma passion sur mon groupe préféré de tous les temps, rien que ça.


Juste une dernière anecdote sur ce disque : vous voyez un petit morceau de bande sur la photo que j'ai mise en ligne ? Certains disques étaient vendus avec des morceaux de bandes analogiques et j'ai eu la chance d'avoir un CD qui en était doté, trop la classe ;-)


A bientôt et merci pour vos lectures !

Partager cet avis sur Google+
Liens sponsorisés
Evaluer cet avis

Quelle est l'utilité de cet avis pour prendre une décision d'achat ?

Guide d'évaluations

Commentaires sur cet avis
madmike

madmike

01.03.2012 09:58

c'était l'analyse psy du jour, ça fera 50 € ==> avec ça, tu vas pouvoir tourner ta version du clip de White Limo, en reprenant le rôle de la superbe blonde... ;o)

madmike

madmike

01.03.2012 09:57

j'attendais impatiemment de voir à quoi ressemblerait le nouveau projet de Dave Grohl post-Nirvana ==> voilà pourquoi le nom du groupe me disait quelque chose... mais comme ce n'est pas trop mon style de musique, j'avais un peu oublié... ;o)

centori

centori

25.02.2012 10:36

j'espère avoir réussi à transmettre ma passion sur mon groupe préféré de tous les temps, rien que ça. <=== je go écouter ça sur deezer parce que là dis donc tu y vas fort !

Ajouter un commentaire pour cet avis

max. 2000 caracteres

  Postez votre commentaire
Comparez les prix Trier par Prix
Wasting Light

Wasting Light

WASTING LIGHT

annonce

5,43 € Amazon Marketplace Musique 100 Evaluations

Frais de port: 2,49 EU...

Livraison: Expédition sous 1 à 2 jours ouvrés.​.​.

     Plus  

Amazon Marketplace Musique

Wasting Light

Wasting Light

WASTING LIGHT

annonce

12,17 € Amazon Musique 776 Evaluations

Frais de port: 2,79 EU...

Livraison: Habituellement expédié sous 24 h.​.​.

     Plus  

Amazon Musique



publicité
Evaluations d'avis
L'avis sur Wasting Light - Foo Fighters a été lue 267 fois et a été évaluée:

exceptionnel (55%) par:
  1. madmike
  2. cestmoi52
  3. annelefevre
et aussi par 9 autres membres

"très intéressant" (45%) par:
  1. nlimousin
  2. titcaille
  3. megateuf83
et aussi par 7 autres membres

Comprendre l'évaluation de cet avis.
Produits intéressants pour vous
MTV Unplugged (Live Recording) - Alice in Chains MTV Unplugged (Live Recording) - Alice in Chains
Rock/Pop - Enregistrement Live - 1 CD(s) - Label : Sony Music Distribution - Distributeur : Sony Music/Sony DADC - Date de Sortie : 01/07/1996 - EAN : 5099748430021
6 Avis
Achetez-le pour seulement 3,71 €
Live Through This - Hole Live Through This - Hole
Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : DGC - Distributeur : Universal Music - Date de Sortie : 01/01/1995 - EAN : 720642463123
4 Avis
Achetez-le pour seulement 5,84 €
Dirt - Alice in Chains Dirt - Alice in Chains
Rock/Pop - Enregistrement Studio - 1 CD(s) - Label : Columbia - Distributeur : F-Minor - Date de Sortie : 10/12/2001 - EAN : 5099747233029
4 Avis
Achetez-le pour seulement 2,72 €
publicité